| More

meroy day

Les Israéliens vont célébrer leur indépendance nationale (Yom Haatsmaout). Après la douleur du jour du Souvenir ( Yom Hazikaron), voilà la joie de la fête d’Indépendance. La 65ème du nom. Les célébrations ont débuté avec l’allumage traditionnel des torches sur le Mont Herzl, au pied de la tombe du leader Sioniste Théodor Herzl.

Le Jour de l’Indépendance d’Israël marque un double miracle dans la vie du peuple juif. Le premier miracle est le rétablissement de la souveraineté juive.C’est la renaissance physique de la nation juive. Avant l’établissement de l’État, le peuple était dispersé, réparti en communautés, en individualités.

Le second miracle est réalisé depuis la création de l’État juif. Israël est devenu aujourd’hui une puissance économique régionale et l’une des puissances technologiques les plus importantes dans le monde.

La veille de Yom Haatsmaout, les israéliens célèbrent Yom Hazikaron (le jour du souvenir) à la mémoire des soldats tombés au champ d’honneur afin d’arriver à l’indépendance.

Hier soir sur la Place Rabin à Tel Aviv la cérémonie « chansons sur la place » en hommage aux soldats tombés pour Israël et aux victimes du terrorisme. Cette année, la cérémonie a été présentée par de nombreux artistes israéliens : Band Ethnix, Erez Lev Ari, Yehuda Poliker, Izhar, Yigal Bashan, Jordana Arazi, Moshe Peretz, Ivri Lider, Idan Raichel

Le président israélien Shimon Peres a déclaré aux familles endeuillées lors de son discours d’allumage des bougies au Mur des Lamentations : « Je n’oublie jamais ceux dont l’existence, le sang et l’esprit, ont défendu les frontières, la sécurité des citoyens, la liberté et l’indépendance d’Israël »

Hier une cérémonie officielle marquant le début du Yom Hazikaron a eu lieu au monument Yad Le-Banim à Jérusalem, en présence du Premier ministre Binyamin Netanyahu, du président de la Knesset, Youli Edelstein, des grands rabbins d’Israël Shlomo Amar et Yona Metzger, du maire de Jérusalem Nir Barkat et de nombreuses personnalités.

Hier  les cimetières militaires dans tout le pays ont accueilli les familles venus se recueillir sur la tombe de leurs proches tués dans des opérations militaires ou lors d’attentats terroristes.

yom haziii d

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, la veille de la Journée du souvenir des soldats et des victimes du terrorisme a déclaré :
« Il n’y a pas de véritable remède et il n’y a pas un réconfort entier. Mais il y a une consolation profonde et fondamentale: de savoir que grâce à ceux qui sont tombés, l’État d’Israël a été fondé et la stature du peuple juif a pris un virage meilleur. Grâce à eux, nous vivons ici, pour toujours.  »

Il a ajouté en ouverture du Conseil des ministres qu’en cette veille de Yom Hazikaron:  « nous sommes là par le mérite de ceux qui sont tombés lors des guerres d’Israël ».

Moshé Ayalon, le ministre de la Défense, a rendu hommage aux familles qui ont perdu un proche lors des guerres d’Israël ou dans des opérations terroristes en cette veille de Yom Hazikaron.

Dans une missive  adressée dimanche aux soldats de Tsahal, à l’occasion du Yom Hazikaron, le chef d’état-major de Tsahal, Benny Ganz, écrit que les soldats tombés au combat « nous guident dans notre mission ». Nous nous engageons à poursuivre la voie qu’ils nous ont ouvert et à continuer là où ils se sont arrêtés, face aux ennemis qui nous menacent » a-t-il ajouté. Il s’est engagé par ailleurs « à soutenir les familles endeuillées dans les dures épreuves qu’elles traversent » .

Israël est sous la menace de la guerre depuis que David Ben Gourion a proclamé l’indépendance en mai 1948. Même pendant les périodes de «paix», il existe encore des problèmes: Intifada, les armes qui sont transférées vers le Hezbollah ou les missiles vers Gaza.

Les Israéliens sont pourtant courageux. En dépit de menaces dans leur pays, ils vivent pratiquement sans peur. Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association suggère que les Israéliens se remettent des troubles de stress post-traumatique (SSPT) plus rapidement que les personnes d’autres nations civilisées (1). Ainsi, même si les Israéliens sont douloureusement conscients des menaces incessantes, ils sont aussi courageux à grâce à elles. Ils sont devenus vaccinés contre les mauvaises choses quand elles se produisent, et s’y habituent rapidement.

Selon un autre sondage réalisé par l’institut Gallup, 63% des Israéliens sont satisfaits de leur vie. Dans le classement mondial qui recense 124 nations, les Israéliens sont les 7ème plus heureux citoyens du monde (2).

Selon une autre enquête effectuée par l’institut Gallup World Poll, Israël partage la 8ème place avec l’Australie ou les gens sont heureux(3). Impressionnant quand on sait les problèmes imposés par leurs voisins !

Selon les données du Bureau central de la statistique publiés à la veille de Yom Haatsmaout, Israël compte en avril 2013, huit millions d’habitants, dont 6 millions de juifs et 1.6 millions d’arabes. Et dire que les terroristes croyaient avoir vaincu les Israéliens en leur faisant peur !

Ftouh Souhail

(1)  Et encore d’autres études ont montré de façon constante que, bien que le niveau d’anxiété en Israël est généralement plus élevé que les autres pays occidentaux, le niveau d’anxiété clinique reste très faible, même pendant les périodes d’immense violence.

(2) Malgré tout ce qui se passe au Proche-Orient, Israël se classe parmi les dix pays les plus heureux du monde (Israël partage la 8ème place avec l’Australie, le Canada et la Suisse – la France (44) et la Belgique (16), selon une enquête effectuée par l’institut Gallup World Poll.  Les territoires palestiniens sont à la 96e place, ce qui est mieux que la Turquie (103), l’Iraq (110), l’Egypte (115) et la Syrie (115). 

(3) Pour Israël, les personnes interrogées étaient essentiellement juives et arabes (il y avait, proportionnellement, autant d’arabes pour répondre aux questions, que d’arabe en Israël. Soit 20% des réponses israéliennes du sondage sont arabes). Ce qui montre bien une chose: si 20% de la population israélienne était malheureusement, Israël n’aurait jamais été classé 8ème nation la plus heureuse au monde. Quand on vous dit qu’Israël pratique l’apartheid… Les arabes démontrent aujourd’hui une fois de plus le contraire!

Leave a Reply

*