| More

 

Israel est le seul pays de la région  qui satisfait  les critères en matière de transparence budgétaire, a indiqué le département d’Etat américain dans un rapport, soulignant que les documents et les données budgétaires du gouvernement «sont fiables» et «accessibles au public».

Israel  publie tous les rapports d’audit (des finances publiques) dans un “délai raisonnable”, relève le département d’Etat dans son rapport 2017 sur la transparence budgétaire dans le monde, publié mardi à Washington.

Le département de Rex Tillerson précise que les données contenues dans le budget de l’Etat “sont fiables et le gouvernement a publié de façon périodique les rapports d’exécution des budgets qui contrôlent a posteriori des finances de l’Etat”note le rapport.

Le   rapport constate aussi  que tous les comptes font l’objet d’un audit, dont les résultats sont rendus publics.

Les critères et les procédures d’octroi de contrats ou de licences d’exploitation de ressources naturelles en Israël sont codifiés par des lois et sont conformes dans la pratique aux dispositions juridiques du pays, précise le département d’Etat.

Le rapport sur la transparence budgétaire dans le monde est produit chaque année par le département d’Etat américain, en consultation avec les autres organismes fédéraux compétents pour identifier les gouvernements susceptibles d’être bénéficiaires de l’aide financière extérieure des Etats-Unis.

Il contribue à garantir que l’argent des contribuables américains est utilisé à bon escient. L’examen de cette année a fait ressortir que 73 des 141 gouvernements bénéficiaires éventuels de cette aide extérieure satisfaisaient aux exigences minimales de transparence budgétaire.

Le département d’Etat a conclu dans son évaluation que sur les 68 gouvernements qui ne satisfaisaient pas à ces normes, 11 ont réalisé des progrès significatifs aux fins de satisfaire à ces exigences. Cette catégorie comprend l’Ukraine, la Hongrie, Haïti, l’Irak, le Soudan du Sud, le Mali, la Mauritanie, l’Algérie, Djibouti, la Guinée et le Cambodge.

L’Egypte, le Liban,Tunisie et d’autres pays arabes, africains et asiatiques se sont avérés ne pas répondre à ces exigences minimales de transparence budgétaire, selon le rapport.

L’évaluation détermine si les gouvernements recevant une aide extérieure des Etats-Unis divulguaient publiquement leurs documents budgétaires, en incluant les états de recettes et de dépenses par ministère, y compris les fonds alloués aux entreprises publiques.

Le rapport du département d’Etat américain s’intéresse également à l’exécution des budgets qui doit être vérifiée périodiquement par une institution supérieure de contrôle des finances publiques indépendante. Les résultats de ces audits devraient également être rendus publics. L’évaluation porte aussi sur les procédures de passation de marchés publics et l’octroi de licences d’exploitation de ressources naturelles.

 

L’administration Trump rajoute 75M$ d’aide à la défense destinée à Israël 

Un article publié dans le Washington Free Beacon, site internet de droite, affirme que le secrétaire d’État américain Rex Tillerson  soutiendra les efforts du Congrès pour fournir à Israël plus d’aide que ce qui était garanti dans le budget de défense officiel négocié par l’ancien président américain Barack Obama.

Cet accord – un mémorandum d’accord destiné à régir l’aide de la Défense américaine à Israël au cours de la prochaine décennie – fournit à Israël 38 milliards de dollars jusqu’en 2028. Au cours des négociations de 2016, le leadership d’Israël a signé une lettre parallèle promettant de renvoyer toute aide approuvée par le Congrès dépassant les 3.1 milliard mis de côté pour cet exercice financier. Mais le Congrès a ignoré cette disposition, ajoutant à Israël une aide supplémentaire de 75 millions de dollars dans son dernier projet de loi de crédits.

“L’administration s’est engagée à faire en sorte qu’Israël reçoive l’assistance qui a été appropriée par le Congrès”, a déclaré Rex Tillerson, confirmant que Trump s’efforcera d’assurer l’aide supplémentaire de 75 millions de dollars.

 

Souhail Ftouh

 

 

Leave a Reply

*