| More

Sur fond de contestation sociale croissante, le Trésor israélien appelle à réduire de plusieurs milliards de dollars le budget alloué à la Défense et à limoger 5% des soldats de métier. Tsahal doit être prêt à des compromis, et notamment à ne pas demander d’augmentation de son enveloppe budgétaire ajoute le Trésor.

Un haut responsable du Trésor a affirmé à Ynet que la réduction du budget de la Défense est inévitable, au regard des réformes prévues par le panel d’expert nommé par le gouvernement pour trouver des solutions à la crise sociale. La Défense pourrait voir son budget annuel amputé de 2 milliards de NIS.

Le ministre de l’ Education Guidéon Saar a déclaré être en faveur d’une réduction du budget de la Défense au profit des questions sociales. Selon lui on ne peut pas changer l’ordre des préférences budgétaires sans en passer par là.

Le ministère de la Défense a vivement critiqué la déclaration d’un responsable du Trésor. Ce dernier avait estimé que le budget annuel de la Défense pourrait se voir amputé de 2 milliards de shekels pour calmer les protestations sociales. “Le comportement des responsables du ministère des Finances au cours des dernières semaines a prouvé qu’ils ne connaissant rien à l’économie, la société ou à la sécurité”, déplore-t-il.

Le ministre de la Défense passive, Matan Vilnaï, accuse, sur les ondes de Kol Israël, le Trésor d’avoir porté atteinte à la population israélienne, ce qui a conduit aux contestations sociales. ”Ceux qui crient à des coupes dans le budget de la Défense et met Tsahal face à l’Education et à la Santé, sont ceux qui ont gravement nui à la classe moyenne”, a-t-il reproché

Un haut responsable sécuritaire a dénonce aussi l’attitude du Trésor qui ”présente ses chiffres de façon démagogue”.

La commission Trajtenberg sur le mécontentement socio-économique devrait coûter plus de 40.000 shekels aux contribuables israéliens si elle termine ses travaux après six semaines d’existence. La commission a également acquis des ordinateurs pour plusieurs dizaines de milliers de shekels qui devront être rendus à l’Administration après la dissolution de la commission.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*