| More

La cérémonie de Yom Hazikaron, la journée du souvenir des victimes des guerres d’Israël et des attaques terroristes, s’est achévée sur le parvis du Kotel (Mur occidental) à Jérusalem.

La traditionnelle sirène de Yom Hazikaron a retentie, durant 2 minutes, figeant tous les Israéliens qui se rappellent de tous les soldats tombés pour la patrie et des victimes du terrorisme.

La sonnerie a été suivie d’allocutions des dirigeants israéliens. Le président Shimon Pérès, le maire Nir Barkat, le chef d’état-major Benny Gantz et les familles endeuillées ont participé notamment à cette cérémonie.

Yom Hazikaron est la journée durant laquelle tout le peuple d’Israël, ainsi que les communautés juives de diaspora, s’arrêtent de vivre pour se souvenir de ceux qui sont morts pour la patrie. La mémoire de chaque soldat tombé au front et de chaque citoyen tué dans un attentat est rappelée et entretenue.En ce jour les soldats de Tsahal pleurent leurs frères d’armes et ainés tombés au front.

Depuis 1860, le nombre de victimes tombées pour Israël est de 22.993, dont 126 soldats depuis l’an dernier. Depuis la fin de la guerre d’Indépendance, 2477 civils ont été tués dans des attaques terroristes, dont 120 ressortissants étrangers, touristes… L’an dernier, 15 civils ont perdu la vie dans les attaques terroristes.

Des milliers de policiers et de bénévoles se sont déploiyés ce mercredi, 25 avril 2012, autour des cimetières militaires d’Israël pour assurer la sécurité des cérémonies dédiées à la mémoire des victimes des guerres d’Israël, à l’occasion de Yom Hazikaron. Ils se sont dispatchés dans la soirée autour des lieux de festivités et de sorties à l’occasion de Yom Haatsmaout.

Une cérémonie à la mémoire des 1291 policiers israéliens tombés pour la patrie, s’est tenue dans le carré policier au mont Herzl, à l’occasion de Yom Hazikaron. Le commandant en chef de la police, Yohanan Danino, a déclaré : ”Nous sommes réunis ici comme une seule famille. Chacun de nos proches restés en arrière, est resté à l’ombre du souvenir et de la nostalgie”.

Le président Shimon Pérès a indiqué dans son discours au Kotel Hamaravi (Mur des Lamentations) lors de la cérémonie d’ouverture de Yom Hazikaron que la paix viendra par le mérite de ceux qui sont morts pour Israël et que Tsahal est plus forte que jamais.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a pris la parole lors de la cérémonie officielle à la mémoire des victimes des guerres d’Israël au mont Herzl : ”Mes frères et soeurs de la grande famille des endeuillés, je sais ce que vous ressentez en ce jour et tous les jours, je suis l’un d’entre vous”. ”Yoni, Yoni, tu me manques”, a-t-il déclaré à l’adresse de son frère, le colonel Yoni Netanyahou tué lors de l’opération Entebbe. ”Tu me manques dans les grands et les petits instants, dans les moments joyeux et tristes”, a-t-il ajouté.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Yom Hazikaron, Binyamin Netanyahu a déclaré : “l’Etat d’Israël s’incline devant ceux qui sont tombés. C’est grâce à ceux qui sont morts pour la patrie que nous pouvons vivre dans notre pays”.

Prenant la parole à la cérémonie officielle en mémoire des victimes d’attaques terroristes, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a affirmé que ”tous les assassins veulent effacer le peuple juif de la surface de la terre et nous déraciner de la terre d’Israël. Ils ne réussiront pas. Nous sommes ici à Jérusalem, et nous resterons à Jérusalem. Nous n’arrêterons pas de construire. Nous continuerons à développer et renforcer notre pays, à y vivre et à y élever nos enfants et petits-enfants”.

Lors cette cérémonie officielle à la mémoire des victimes du terrorisme, le Premier ministre a affirmé que “d’un point de vue historique, le Peuple juif a toujours finalement pris le dessus sur ses bourreaux”. “Nous avons erré dans le monde et pourtant nous sommes ici”, a-t-il ajouté.

Lors d’une cérémonie pour Yom Hazikaron mardi soir, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a déclaré : ”Il est évident que lorsque nous sommes un peuple uni, lorsque nous avons des chefs dignes, nous sommes forts et relevons avec succès tout défi menaçant notre existence”.

Les porte-drapeaux de Tsahal qui ont participé à la cérémonie d’allumage des torches au mont Herzl ont paradé en formation incomplète, à la mémoire de Hila Betzaléli, tuée la semaine dernière dans l’effondrement d’une tour d’éclairage lors des répétitions. La famille Betzaleli, qui a fini la semaine de deuil, a participé aux cérémonies.

Sigalit Bezaleli, la mère du lieutenant Hila Bezaleli qui a été tuée dans un tragique accident survenu au Mont Herzl la semaine dernière, a allumé un flambeau, lors de la cérémonie de la fête de l’Indépendance, avec le président de la Knesset Reuven Rivlin. Elle a déclaré que si sa fille avait été présente, elle aurait été: “fière et optimiste.”

Le chef d’état-major Benny Gantz a confirmé que le sergent Moshé Naftali, combattant de l’unité Golani tué par des tirs amis lors de l’attaque terroriste près d’Eilat l’été dernier, sera décoré pour sa bravoure qui a évité un attentat de bien plus grande envergure encore.

Un hommage aussi a été rendu à une autre victime . Le 2 mai 2005, Dan Talasnikov, alors âgé de 21 ans, était tué au cours d’une opération visant à arrêter des Palestiniens qui prévoyaient de commettre un attentat en Israël. Sept ans plus tard, à l’occasion de Yom Hazikaron, sa mère, son frère et ses proches ont racontés ce mercredi , au micro de l’unité du Porte-Parole de Tsahal, qui était Dan, son courage et sa joie de vivre.

Le président de la Knesset, Reouven Rivlin, a affirmé au mont Herzl, qu’Israël lutte contre les fanatiques ”qui mettent en danger notre avenir conjoint. La lutte contre ceux qui brûlent des mosquées n’est pas un combat entre la gauche et les habitants des implantations, c’est une lutte contre le fanatisme. La lutte contre ceux qui crachent à la figure d’une enfant de 8 ans n’est pas un combat entre laïcs et orthodoxes, c’est une lutte contre des franges fanatiques”.

Reouven Rivlin a évoqué aussi le retour au bercail de Guilad Shalit, lors de son allocution à l’allumage des torches au mont Herzl marquant le coup d’envoi de Yom Haatsmaout.

”Cette année un fils perdu est revenu dans le giron de sa mère, un fils perdu est revenu au sein de son peuple”, a-t-il affirmé. ”En le voyant, le sentiment sioniste qui coule dans nos veines s’enorgueillit. Un sentiment profond de solidarité mutuelle que des yeux étrangers ne peuvent comprendre”, a-t-il ajouté.

Benny Gantz le chef d’état-major de Tsahal a indiqué lors de son discours à la cérémonie d’ouverture de Yom Hazikaron au Kotel Hamaravi (Mur des Lamentations) que seule la paix au sein du peuple permettra de repousser nos ennemis.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*