| More

A l’approche de la mise sur le marché du gaz naturel découvert sur les côtés israéliennes, le gouvernement est en train de mettre en place un plan pour un fonds d’investissement national qui permettrait de tirer 10 milliards de dollars de l’exploitation du gaz naturel. Le fonds souverain proposé par des officiels israéliens en est encore à la phase de planification, mais selon les responsables, les recettes seraient investis dans des domaines clés tels que l’éducation ou la santé.

L’exploitation des ressources de gaz découvertes au large de la méditerranée devrait renforcer l’économie. Ainsi 10 milliards de dollars de bénéfices devraient être réinvestis dans l’éducation et la santé au cours des dix prochaines années. Ce fonds permettrait à Israël de devenir aussi un Etat-providence à partir de 2015 et d’offrir un meilleur système d’aide sociale à sa population. Sur le plan régional, le fonds permettra à Israël de s’imposer comme nouvelle puissance énergétique.

“En passe de devenir un nouvel Eldorado énergétique avec la découverte d’énormes champs gaziers en Méditerranée, Israël cherche des partenaires étrangers pour exploiter un filon, dont les revenus devraient se chiffrer en dizaines de milliards de dollars.
“Tous les groupes ayant une expertise et un savoir-faire en matière de prospection, d’exploitation et d’infrastructures sont les bienvenus”, a affirmé Shaoul Zemah, directeur général du ministère israélien de l’Energie lors d’un séminaire organisé en mars 2012 à Tel Aviv pour présenter les grands groupes français du secteur.

“C’est le moment ou jamais d’être présent. Il y a des opportunités à saisir”, a lancé Shaul Zemah à l’adresse des représentants des entreprises françaises. Cet appel fait suite à la découverte d’au moins deux champs off-shore particulièrement prometteurs: Tamar, avec des réserves estimées à 250 milliards de m3 (BCM) et dont l’exploitation doit commencer l’an prochain, et Leviatan, avec 490 BCM dont la production débutera en 2016.

Israël doit conserver suffisamment de ses ressources gazières pour satisfaire ses propres besoins pendant 25 ans, le surplus pourra être exporté, a recommandé un porte parole du gouvernement. La production de gaz est sur le point de monter en flèche en Israël après la découverte de deux des plus grandes réserves mondiales, ces dernières années en Méditerannée.

En février 2012, le gisement gazier off-shore israélien Tamar a conclu un nouveau contrat pour fournir 200 millions de mètres cube de gaz par an sur 15 ans à la société Mishav, pour ses usine de ciment et l’extension de la centrale électrique de Ramleh. Tamar devrait engranger 680 millions de dollars grâce à cette opération .Le Conseil directorial de la compagnie israélienne d’Electricité a approuvé un accord pour l’achat de gaz naturel du forage Tamar, sur 15 ans. Le contrat se monte à 8 milliards de dollars et doit encore être validé par le gouvernement et l’Autorité de l’électricité.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*