| More

Après le saccage archéologique des fondations du mont du Temple par le WAQF, les arabes palestiniens continuent la profanation massive de lieux parmi les plus saints du judaïsme.

Le Comité pour la préservation des antiquités au mont du Temple appelle le gouvernement israélien et la police à lutter contre les tentatives des Palestiniens qui ont l’intention de transformer un lopin de terre jouxtant le mont du Temple en cimetière musulman.

Jeudi, un habitant de Jérusalem-est a été inhumé dans un carré limitrophe de la section sud-est des murailles de la Vieille ville. Selon la présidente de ce comité, il s’agissait d’un enterrement illégal dans une zone déclarée ”jardin national”.

Cette tentative des Palestiniens s’inscrit dans la vieille tradition des visant à annexer et islamiser Jérusalem, la capitale du peuple juif.

Les personnalités du Waqf (autorité musulmane sur les lieux saints de l’Islam) comme les chefs religieux du mouvement islamique d’Israël savent bien que ce lopin de terre jouxtant le mont du Temple revient à la souveraineté d’Israël.

Le Waqf s’est distingué par son mépris à l’encontre de l’histoire juive de Jérusalem qui est nourrit par la propagande arabe qui dans un passé récent s’est distinguée par sa violence et par son profond mépris pour les lieux saints du judaïsme.

Les évènements du passé et ceux du présent se ressemblent. Mais savez-vous qu’il y a quelques temps les archéologues ont fait des fouilles sous le Mont du Temple, et ils y ont découvert des caves avec preuves que les juifs y vivent déjà depuis des milliers d’années !! Certaines ont été volontairement détruites par les Palestiniens !! D’ailleurs ils aiment tous saccagés, ces racailles et n’ont aucun respect pour quiconque.

Le cimetière du Mont des Oliviers date de l’époque du Premier Temple. D’emblée, il fut considéré comme détenant une sainteté particulière. La première profanation recensée de ce cimetière date de 1782. C’est à cette date que des rabbanim ont accusé les arabes de Jérusalem de détruire les stèles et de labourer le terrain. En 1949, lorsque la partie Est de Jérusalem passa sous contrôle des Jordaniens, le cimetière fut massivement profané et les pierres tombales servirent à daller la route reliant Jérusalem à Jéricho. L’État d’Israël déposa alors une plainte officielle à l’Assemblée de l’ONU.

Mais c’est la première fois que nous assistons à un phénomène aussi grave à savoir la volonté scandaleuse de faire un cimetière musulman près du mont du Temple qui lui aurait appartenu depuis le croissant de lune de la nuit des temps au peuple de Moise.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*