| More

A Jérusalem-est et dans les dédales de la Vieille ville, des milliers de policiers et de gardes-frontières sont déployés ce matin à l’occasion des prières du premier vendredi du ramadan. Plus de 2.000 policiers et gardes frontières ont été déployés à Jérusalem, a indiqué une porte-parole de la police qui n’a pas fait état toutefois d’alerte spécifique concernant des risques de troubles.

Sous le Dôme de la Roche, connu pour les musulmans sous le nom de Al-Haram Al-Shareif, des musulmans font leur prière, le premier vendredi de Ramadan.

Seuls les Palestiniens mariés, âgés de 45 à 50 ans, les pères de famille et les titulaires de permis, ainsi que les hommes âgés de plus de 50 ans sont autorisés à entrer dans la ville sainte. Les Palestiniennes mariées, âgées de 30 à 45 ans, les mères de famille ou les célibataires âgées de plus de 45 ans pourront également accéder à Jérusalem. Certains hommes âgés entre 45 et 50 ans ainsi que des femmes âgées de 35 à 45 ans peuvent accéder à l’esplanade, sous des conditions particulières. Selon la police, il s’agit de mesures de précaution compte tenu du risque d’incidents.

Quelque 50,000 Palestiniens sont arrivés à Jérusalem pour la prière du premier vendredi du ramadan, a-t-on appris ce matin.

La police et l’armée israélienne filtre à l’accès à Jérusalem-Est pour éviter que terroristes de Palestiniens s’indiltrent à partir de la Judée Samarie.

L’armée israélienne a fermé jeudi soir le checkpoint de Qalandiya en vue du premier vendredi du ramadan, rapporte la radio de l’armée. Les forces de Tsahal ont arrêté cette nuit 2 Palestiniens en Judée-Samarie et les ont transférés aux services de sécurité pour interrogatoire. Ils sont soupçonnés d’activité terroriste. Deux adolescents ont été arrêtés ce vendredi pour avoir jeté des pierres sur un véhicule de police dans le nord du pays.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*