| More

Un des enfants palestiniens grièvement blessé lors de l’accident du bus scolaire jeudi dernier a succombé à ses blessures lundi soir, rapportent des responsables palestiniens, une information confirmée par la direction de l’hôpital Hadassah Ein Karem de Jérusalem où l’enfant est décédé. Ce décès porte à sept le nombre d’enfants qui ont trouvé la mort dans cet accident.

Le chef du gouvernement palestinien Salam Fayyed a annoncé dimanche la mise en place d’une commission d’enquête qui sera chargée d’examiner les circonstances qui ont mené au tragique accident de bus de jeudi, près de Shouafat, qui a causé la mort de sept jeunes enfants et de leur institutrice. Cette commission sera dirigée par le ministre palestinien de l’Intérieur et devra rendre ses conclusions d’ici deux semaines.

Un autobus scolaire palestinien s’est renversé, le 16 février 2012, après avoir subi un choc frontal avec un camion, entre le Kikar Adam et A-Ram, à Jérusalem. Selon un premier bilan, 6 écoliers auraient trouvé la mort et 25 autres seraient blessés. Tous les hôpitaux de la capitale sont en état d’alerte.

Le président de l’Etat Shimon Pérès a téléphoné à son homologue palestinien Mahmoud Abbas afin de lui faire part de sa douleur après l’accident tragique qui a causé la mort des écoliers palestiniens et d’une institutrice. Il a souhaité prompte guérison aux blessés et a proposé toute l’aide médicale nécessaire.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu, qui etait à Chypre pour une courte visite de travail, a exprimé sa peine et ses regrets après l’accident du bus scolaire palestinien au nord de Jérusalem. Netanyahu a proposé à l’Autorité palestinienne “toute l’aide qu’elle jugera nécessaire”. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a décrété un deuil national de 3 jours.

Le vice-ministre de la Santé, Yaacon Litzman, a rejeté les accusations du ministre palestinien de la Santé, faisant état du fait que les autorités israéliennes « n’ont pas été rapides » dans les soins accordés aux blessés.

« Lorsqu’il s’agit de vies humaines, il n’y a ni frontières ni conflit. Les services d’urgence israéliens sont arrivés immédiatement sur les lieux et ont prodigué tous les soins nécessaires avant le transport à l’hôpital. La plupart des blessés sont maintenant hospitalisés dans les meilleurs hôpitaux du pays », a-t-il indiqué.

De source palestinienne, on apprenait qu’une partie des blessés de l’accident du bus scolaire palestinien, hospitalisés d’abord à l’hôpital de Ramallah, ont été transférés à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.Le commandant en chef de la police, Yohanan Danino, a fait savoir qu’une hausse drastique des accidents de la route a été enregistrée ces derniers mois dans les territoires de Judée-Samarie.

A la suite de l’accident tragique, M. Danino a annoncé son intention de tenir un débat urgent avec les responsables de la police palestinienne et de Tsahal pour examiner les moyens de faire baisser cette courbe.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*