| More

Comme au mois de mai dernier avec l’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden, tué par des commandos américains au Pakistan, Mouammar Kadhafi aurait succombé ce jeundi 20 octobre 2011 à une blessure par balle à la tête peu avant d’être admis à l’hôpital, selon le Premier ministre libyen.

«Kadhafi a été sorti d’une conduite d’évacuation (…). Il n’a opposé aucune résistance. Quand nous avons commencé à l’emmener, il a été touché par une balle dans le bras droit et quand nous l’avons placé dans un camion, il n’avait pas d’autres blessures», a déclaré Djibril lors d’une conférence de presse à Tripoli, lisant le rapport d’un médecin légiste.

«Le véhicule, quand il s’est mis en route, a été pris dans une fusillade entre les révolutionnaires et les forces de Kadhafi qui a été touché d’une balle dans la tête.»

Kadhafi est mort dans une ville en armes. Il l’avait dit et proclamé. Mais il n’est pas mort les armes à la main. Pour le moment les conditions de sa capture demeurent encore dans le flou le plus total. Différents versions circulent à l’heure actuelle. D’après les témoignages de combattants libyens présents au moment des faits, Mouammar Kadhafi aurait été retrouvé caché dans un trou. Il aurait dit « Ne tirez pas ! » juste avant de se faire appréhender. Des photos montrent aussi un jeune combattant muni d’un pistolet d’or qui aurait appartenu à l’ancien dirigeant de la Libye.

Les réactions à la mort de Mouammar Kadhafi affluent de toute part. Comme pour Ben Laden et il n’y a pas grand monde sur le Web pour pleurer l’ancien dictateur. «Si tu vois Saddam, passe-lui bonjour», titre le DailyMail. Un autre tabloïd britannique, Le Sun, raconte que «le chien enragé est mort son pistolet en or à ses côtés». Le New York Post publie la photo ensanglantée en énorme et précise que Kadhafi a supplié «Ne tirez pas, ne tirez pas», lorsqu’il a été découvert.

The Times of India donne la parole aux familles des victimes de l’attentat de Lockerbie. «J’espère qu’il est en enfer avec Hitler», confie une femme. «Le monde est un monde meilleur sans lui», dit un autre. «Je n’arrête pas de pleurer, je suis tellement heureux, on peut enfin tourner la page», conclut un homme qui a perdu son fils.

La chute d’un dictateur aboutit souvent à des images plus proches d’une scène de boucherie que d’un épisode politique. Le corps de Kadhafi ensanglanté, bouffi, dénudé, brutalisé par des mains vengeresses.

Le corps de Mussolini suspendu comme une bête à l’équarrissage, celui de Najibullah l’Afghan pendu et souillé, Saddam Hussein pendu avant même qu’il ait fini de réciter la prière des morts, entouré d’hommes qui lui hurlent des insultes

Les Libyens peuvent enfin tourner la page sombre de l’ère Kadhafi et reconstruire leur pays .La dictature du temps de grand papa est bien finie.

Allez, au suivant, le Syrien!

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*