| More

Selon des responsables israéliens, le calendrier pour l’échange des prisonniers palestiniens contre Guilad Shalit n’est pas encore totalement finalisé.

Selon un diplomate égyptien, Israël va libérer dans un premier temps 450 prisonniers palestiniens. Guilad Shalit sera alors transféré chez lui. Deux mois plus tard, l’Etat juif libèrera 550 autres détenus palestiniens, a-t-on appris ce vendredi.

Le porte-parole du Comité de résistance populaire, Abu Mujahed, a indiqué que le transfert des prisonniers palestiniens, libérés dans le cadre de l’accord Shalit, débutera mardi prochain. Ce dernier a ajouté que des responsables palestiniens allaient vérifier que chaque détenu figure bien sur la liste.

Selon le journal turc Radikal, la Turquie est l’un des pays vers lesquels seront expulsés une quarantaine de détenus palestiniens libérés dans le cadre de l’accord avec le Hamas pour l’élargissement de Guilad Shalit. Israël a refusé que ces terroristes reviennent en Judée-Samarie. Le journal ne précise pas vers quels autres pays ils seront expulsés. Le journal turc Hurriyet affirme pour sa part que ces détenus expulsables ne seront pas autorisés par Israël à se rendre en Syrie, au Liban ou en Egypte.

Les prisonniers palestiniens qui figurent sur la liste des détenus libérés dans le cadre de l’accord Shalit n’ont pas encore été informés de leur sort, a-t-on appris ce vendredi soir.

Selon Ismail Radwan, responsable du Hamas, les prisonniers palestiniens qui seront transférés à l’étranger dans le cadre de l’accord Shalit rentreront ensuite à Gaza.

Selon un site lié au Fatah, il existe actuellement de graves désaccords entre les prisonniers palestiniens provenant de Gaza et de Judée Samarie concernant l’accord Shalit.

Salah Arouri, le responsable Hamas du dossier des prisonniers, a indiqué que ‘’l’on ne peut pas libérer contre un seul soldat tous les détenus palestiniens’’. Dans une interview à la chaîne Al-Quds, il a rappelé que depuis sa création, le Hamas avait kidnappé des soldats. Il a précisé que concernant les détenus de 48, la controverse avait été vive entre les deux parties. ‘’Jusqu’à la dernière phase Israël a refusé de débattre de la libération des Arabes israéliens car il affirmait qu’il s’agissait de ses citoyens’’.

Le leader du Hamas en exil, Khaled Mechaal, a quitté vendredi Le Caire après un entretien avec le chef des services de renseignement égyptien, Murad Muwafi.

Le chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, a annoncé à la famille de Guilad Shalit que l’accord avec le Hamas devrait être mis en application mardi, date à laquelle le soldat israélien devrait être transféré en Egypte avant de rentrer en Israël, à la base aérienne de Tel Nof. C’est en ce lieu que la famille sera enfin réunie pour la première fois depuis cinq ans.

Des responsables sécuritaires ont proposé à leurs supérieurs d’interroger Guilad Shalit à son domicile à Mitzpeh Hila, après sa libération, et non dans une instrastructure militaire. Ils ont coordonné jeudi soir avec les parents de Guilad quel sera l’accompagnement psychologique qui sera accordé au soldat captif du Hamas depuis plus de 5 ans, ainsi que la couverture médiatique de la libération. Ils sont convenus que la première image serait prise par le porte-parole de Tsahal afin d’éviter à Guilad le choc avec les journalistes qui risquent de se ruer sur lui.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*