| More

Des sources palestiniennes font état d’une intense activité de l’aviation israélienne, dans le ciel de Gaza ce wek end. Des fusées éclairantes auraient été aperçues selon ces mêmes sources.

Ce samedi 21 janvier dans le Sud de la Bande de Gaza, une équipe de terroristes a été repérée par Tsahal juste quelques secondes après avoir lancé trois tirs de mortier. Une fois dans le collimateur, cette équipe de terroristes a été éliminée par un hélicoptère de l’Armée de l’air.

L’armée de l’air israélienne a bombardé des terroristes au sud de la bande de Gaza, après le tir de 3 obus de mortier sur Israël. Selon le porte-parole de Tsahal, les hélicoptères de combat israéliens ont fait mouche. Une affirmation que l’on dément côté palestinien, où l’on indique que les terroristes ont réussi à échapper à la frappe. Les hélicoptères seraient revenus une seconde fois, sans parvenir à toucher les terroristes.

Vendredi 20 janvier, deux mortiers tirés depuis la Bande de Gaza sont tombés sur des terrains vagues.

Un hélicoptère et un tank de Tsahal ont tiré ce mercredi, 18 janvier 2012, sur des terroristes qui étaient en train de déposer des explosifs près de la barrière séparant Israël de la Bande de Gaza. Selon une source palestinienne, deux Palestiniens ont été tués et un blessé dans un raid aérien israélien dans le nord de la bande de Gaza près de la frontière avec Israël, a indiqué le porte-parole des services d’urgence dans ce territoire palestinien contrôlé par le Hamas.

Les victimes appartenaient à un groupe armé salafiste, selon des témoins. Tsahal a affirmé dans un communiqué que son aviation et ses blindés avaient visé un groupe de “terroristes” qui dissimulaient des engins explosifs près de la clôture frontalière dans le nord de la bande de Gaza.

Selon des sources palestiniennes, le 14 janvier 2012, au moins un homme a été tué par une explosion dans une maison à Rafah, au sud de la bande de Gaza. Le porte-parole des secours gazaouis a indiqué que la maison appartien au chef des Comités de résistance populaire, Zohir al-Kayassi.

Les Comités de résistance populaire indiquent que leur chef Zohir al-Kayassi ne se trouvait pas à son domicile au moment où une explosion s’y est produite un peu plus tôt dans la soirée à Rafah. Selon l’organisation terroriste, l’explosion est dûe à un ”accident de travail” et n’est pas le fruit d’une attaque israélienne. Des sources médicales gazaouies ont fait état d’un mort et 5 blessés dans l’explosion.

Les Comités de résistance populaire ont indiqué que la victime de l’explosion 14 janvier 2012 au domicile du chef de l’organisation, à Rafah, au sud de la bande de Gaza, est Khaled al-Kayassi, 38 ans, membre du mouvement terroriste. ”Il a été tué au cours d’une opération entrant dans le cadre d’activités terroristes”, a précisé le mouvement.

Dimanche, 22 janvier 2012 des terroristes Palestiniens ont ouvert le feu sur les forces de Tsahal au cours d’une opération de routine à Ramallah. On ne déplore aucun blessé côté israélien, mais un des véhicules militaires a subi de légers dégâts. Les forces de Tsahal ratissent le secteur.

Au point de passage de Kalandiya, des soldats ont tiré sur un Palestinien de 29 ans qui tentait de les attaquer. L’homme, blessé légèrement aux jambes, a été transporté à l’hôpital Hadassa Ein Kerem de Jérusalem.

Les capacités dissuasives de Tsahal par rapport au Hamas restent très élevées. Les derniers rounds d’escalade et l’atteinte au train de vie des habitants du Sud et aux soldats font qu’une offensive militaire significative va s’imposer à Gaza. Une source officielle a déclaré à Ynet que Tsahal ne souhaitait pas d’escalade avec le Hamas.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*