| More

Au Caire, un mur autour de l’ambassade d’Israël est en construction, sans doute en réaction aux violentes manifestations qui ont suivit les attentats dans le sud d’Israël il y a une dizaine de jours. Le mur a 3 mètres d’épaisseur et 10 mètres de longueur.

Le quotidien égyptien, «AlMisri AlYaoum», a rapporté que «La police militaire a réinstallé des barbelés et des barrages de ciment, dans l’entrée de la voie qui conduit au bâtiment de l’ambassade; un grand nombre de militaires portant des bâtons s’y sont déployés, ainsi que 6 véhicules blindés», précise le journal.

Situé au 6, Sharia Ibn-El Malek au Caire, des milliers de manifestants ont protesté autour de l’ambassade le 19 , 20 et 21 août. Depuis la mort accidentelle de cinq policiers égyptiens à la frontière israélo-égyptienne, des dizaines de manifestants ont campé devant l’ambassade de l’Etat hébreu. Ils réclament l’expulsion de l’ambassadeur d’Israël, l’abrogation des accords de camp David, et l’interdiction aux flottilles militaires israéliennes de traverser le canal de Suez.

Auparavant, le gouvernement égyptien avait jugé insuffisants les “regrets” exprimés par Israël, en s’abstenant toutefois de mentionner le rappel de son ambassadeur à Tel-Aviv, annoncée la veille par la télévision d’Etat mais non confirmée officiellement.

Une source haut placée au sein du ministère égyptien des Affaires étrangères a clairement indiqué , dimanche 4 septembre, que le Caire n’a pas l’intention de suivre les pas de la Turquie et d’expulser l’ambassadeur israélien. La crise diplomatique a été évitée entre les deux nations suite à la mort des soldats égyptiens dans des échanges de tirs entre Tsahal et des terroristes dans le Sinaï.

Des dizaines d’Egyptiens se sont réunis le 21 août devant l’ambassade israélienne au Caire lorseque un égyptien est entré dans la propriété de l’ambassade israélienne, sans que les autorités egyptiennes n’interviennent (malgré leur devoir absolu de le faire selon la loi internationale).

Les groupes d’Egyptiens, notamment sur Facebook, ont espéré regrouper 1 million de personnes devant l’ambassade d’Israël au Caire le 26 août dernier, pour dénoncer les accords de paix avec Israël, a indiqué le quotidien égyptien Al-Youm Al-Sabaa.

L’Ambassade d’Israel au Caire est exposé à un risque sécuritaire énorme pour le personnel. Le Caire veut éviter un scénarion de la prise d’assaut de l’Ambassade américaine en Iran pendant la révolution. Une raison pour laquelle on construit un mur autour de l’ambassade d’Israël au Caire

L’armée, au pouvoir depuis la chute de l’ex-président Hosni Moubarak, en février, a affirmé faire “une évaluation globale des derniers événements qui se sont produits dans le Sinaï aux frontières est de l’Egypte”. L’armée mène depuis plusieurs jours des opérations militaires contre des islamistes dans le Sinaï, procédant à plusieurs arrestations. La campagne se poursuivait à la recherche “de foyers de terrorisme et d’extrémisme et pour arrêter les hors-la-loi”, selon une source de sécurité citée par la MENA.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*