| More


L’ambassadeur et représentant permanent d’Israël auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, S. E. Aharon Leshno-Yaar et le Directeur général du CERN, Rolf Heuer

L’Etat d’Israël a signé l’accord lui permettant d’être un pays partenaire du Conseil européen de recherche nucléaire (CERN) à Genève. Un pas supplémentaire en vue de l’adhésion à titre de membre à part entière du CERN.

Le texte a été paraphé par l’ambassadeur d’Israël aux institutions onusiennes à Genève, Roni Leshno-Yaar, et doit être soumis à l’approbation de la Knesset.

Le Directeur général du CERN, Rolf Heuer, et l’ambassadeur et représentant permanent d’Israël auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, S. E. Aharon Leshno-Yaar, ont signé le vendredi 16 septembre 2011 un document qui confère à Israël le statut d’État membre associé du CERN, sous réserve de sa ratification par la Knesset.

Cet intitive vient dans le cadre de l’’ffort européen d’élargir les relations avec l’Etat hébreu dans les domaines politique, économique et scientifique.

Une fois le texte ratifié, Israël aura la qualité d’État membre associé du CERN pendant une durée minimum de 24 mois. À l’issue de cette période, le Conseil du CERN se prononcera sur une adhésion pleine et entière, compte tenu des recommandations d’un groupe d’étude qui sera désigné à cet effet. Israël entretient des relations de longue date avec le CERN et est observateur au Conseil du CERN depuis 1991.

Le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’Univers. Il utilise des instruments scientifiques très complexes pour sonder les constituants ultimes de la matière : les particules fondamentales. En étudiant ce qui se passe lorsque ces particules entrent en collision, les physiciens appréhendent les lois de la Nature.

L’un des projets les plus connus du Cern est son accélérateur de particules, le plus grand au monde. Les instruments qu’utilise le CERN sont des accélérateurs et des détecteurs de particules. Les accélérateurs portent des faisceaux de particules à des énergies élevées pour les faire entrer en collision avec d’autres faisceaux ou avec des cibles fixes. Les détecteurs, eux, observent et enregistrent le résultat de ces collisions.

Fondé en 1954, le CERN est situé de part et d’autre de la frontière franco-suisse, près de Genève. Il a été l’une des premières organisations à l’échelle européenne et compte aujourd’hui vingt États membres.

La Convention instituant le CERN en 1954 définit clairement les missions principales de l’Organisation. En tout premier lieu : « L’Organisation assure la collaboration entre États européens pour les recherches nucléaires de caractère purement scientifique et fondamental (…) L’Organisation s’abstient de toute activité à fins militaires et les résultats de ses travaux expérimentaux et théoriques sont publiés ou de toute autre façon rendus généralement accessibles »

Toujours d’après la Convention, le CERN organise et encourage la coopération internationale dans la recherche, encourage les contacts entre chercheurs et les échanges avec d’autres laboratoires et instituts. Il doit également diffuser les informations et dispenser une formation spécialisée aux chercheurs, ce qui se traduit par les programmes de transfert de technologie et de formation à tous les niveaux.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*