| More

Hôtel Al-Deira de Gaza

Voilà une nouvelle qui va surprendre plus d’un tunisien. Selon une étude publiée lundi par le Bureau Central Palestinien des Statistiques. Le tourisme palestinien dans les territoires a augmenté en 2010, dépassant le nombre de l’année précédente de 28%.
Le nombre total de visiteurs dans les hôtels palestiniens a atteint 577.000 durant l’année 2010, en cumulant 1,25 millions de nuitées.

Prés 40%de des touristes qui visitent les territoires viennent de l’Union Européenne et 13% était des Américains.

L’embellie de l’hôtellerie palestinienne est largement attribuée à Israël .Ces chiffres record du tourisme dans les territoires n’auraient jamais pu être aussi élevés sans le soutien de l’État Juif. Avec des formalités administratives largement simplifiées pour l’entrée et la sortie des territoires disputés, avec 97% des checkpoints levés, avec de nombreux partenariats israéliens dans le développement du tourisme palestinien.

La Palestine s’embourgeoise (clubs privés, restaurants haute gastronomie, centres commerciaux de luxe), les habitants des Territoires Disputés et particulièrement ceux de leur capitale, Ramallah ont ouvert en octobre 2010 leur premier hôtel 5 étoiles.
Le Movenpick Hôtel Ramallah est une franchise d’hôtels venue de Suisse. Les chambres sont destinées principalement aux chefs d’entreprises. «Le passé c’est le passé. Nous croyons en l’avenir du pays et l’avenir de cet hôtel. Il s’agit d’un sacré investissement et d’une belle opportunité pour Ramallah» affirme le directeur général Daniel Roche.

L’hôtel, qui a coûté 40 millions de dollars, comprend 171 chambres et suites, une piscine extérieure, un centre de fitness et pas moins de sept salles de conférence. Le restaurant principal est dirigé par un chef italien et un bar à cigares servira du whisky aux personnes âgées de plus de 20 ans. Tout comme à Gaza, ce sont les leaders politiques corrompus ainsi que les travailleurs humanitaires qui devraient profiter de ces installations.

A l’hôtel Al-Deira de Gaza, le taux de remplissage a atteint un chiffre record, malgré les prix hallucinants. Il faut compter au minimum 125 dollars pour une nuit (soit une centaine d’euros).

Il y’a an an Gaza inaugurait une piscine olympique. Début août 2010 JSSNews parlait de l’explosion du marché des piscines privées à Gaza. Entre les deux, il y a eu l’ouverture du Water Park (énorme parc aquatique)…

Le quotidien Irish Independant parlait le 22 juillet 2010 de l’ouverture de ce centre commercial de luxe! Les boutiques n ‘ont rien à envier aux boutiques très chiques de nos centres commerciaux.

Les gazaouis nous montrent leurs richesses et les renouveaux de leur ville
car en plus les plages sont belles, l’hôtellerie est luxueuse et en plus les touristes pourront faire du shopping .Alors les pleurnicheries, c’est terminé ?

D’ailleurs, la bande de Gaza qui a été appelée “la plus grande prison du monde” a vu la construction d’un hôtels 5 étoiles.

L’homme d’affaires de Naplouse, Munib Al-Masri, a construit à Gaza son dernier projet industriel, mené par son fond d’investissement palestinien pour le développement de la bande de Gaza. C’est le deuxième hôtel 5 étoiles à ouvrir en moins d’un an après le Movenpick de Ramallah.


Le Movenpick Hotel de Ramallah

Les médias tunisiens continuent pourtant de promouvoir le mensonge d’un «Gaza assiégé », tout en cachant tant bien que mal, la situation catastrophique du tourisme dans la Tunisie post-révolution.

Le tourisme est en berne et les derniers chiffres du ministère du Tourisme l’attestent.
Selon Habib Ammar, DG de l’Office National du Tourisme Tunisien, on enregistre jusqu’au 10 mars, une baisse de 41% des recettes en devises, une chute de 60% des nuitées touristiques et une régression de 42% des entrées.

Depuis la révolution du 14 janvier, la FTH (Fédération tunisienne de l’hôtellerie) et la Ftav (Fédération tunisienne des agences de voyages) tentent de façon désespérée de sauver la saison touristique. La situation actuelle du tourisme soulève plusieurs inquiétudes.

Au lieu de s’occuper de la Palestine qui est en plein essor touristique, les médias locaux feront bien de penser comment faire revivre le tourisme en Tunisie. Comme Toujours les arabes continuent de cacher leurs échecs sur tous les plans en jouant sur le dos des palestiniens. Triste constat pour un pays qui vient de sortir d’une dictateur cynique qui a instrumentalisé la question de Palestine pour dissimuler la souffrance des tunisiens .

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*