| More

L’Iran a réitèré son soutien à la lutte des Palestiniens contre Israël, à l’occasion de la visite de trois jours entamée depuis vendredi par le leader du Hamas Ismaïl Haniyeh. Le vice-président iranien, Mohamed Reza Rahimi, a rencontré vendredi soir à Téhéran le chef du gouvernement Hamas à Gaza. Il lui a affirmé que Téhéran ne bougera pas de ses positions et continuera à être aux côtés des Palestiniens.

“Une partie du châtiment prévu par Dieu a lieu sur cette terre, et bientôt le régime sioniste sera puni pour ses manigances et son agression contre les Palestiniens”, a encore affirmé Rahimi, dont les propos sont rapportés par le site de la présidence.

Haniyeh a quant à lui féliciter l’Iran qui marquait ce samedi les 33 ans de la Révolution islamique. Selon des médias locaux, le responsable palestinien a rencontré le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, ainsi que le président Mahmoud Ahmadinejad et d’autres responsables politiques et des services de sécurité iraniens.

Lors de sa rencontre dimanche à Téhéran avec le chef du gouvernement Hamas, Ismaïl Haniyeh, le Guide suprême de la Révolution iranienne, Ali Khamenei, a appelé son interlocuteur « à poursuivre la lutte armée contre Israël », ajoutant que Yasser Arafat avait perdu le soutien de son peuple lorsqu’il a voulu « faire la paix avec l’entité sioniste. »

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s’en est violemment pris à Israël dans son discours ce samedi à l’occasion des 33 ans de la Révolution islamique, niant à nouveau la réalité du génocide des juifs durant la Seconde guerre mondiale.

L’Iran a “brisé l’idole de l’Holocauste créée par l’Occident et les colonialistes” pour justifier la création de l’Etat juif, a-t-il affirmé en estimant, dans une métaphore religieuse renvoyant à l’histoire de l’Islam, que Téhéran avait ainsi “préparé la libération des peuples occidentaux”.

Ahmadinejad a déjà suscité de vives réactions internationales dans le passé en niant à plusieurs reprises l’Holocauste, qu’il a notamment qualifié de “mythe”. L’Iran ne reconnaît pas Israël, et appelle régulièrement à la disparition de l’Etat juif qualifié de “tumeur cancéreuse” au Moyen-Orient.

Le Vice-Premier ministre Silvan Shalom a indiqué ce matin au sujet de la visite cette fin de semaine d’Ismaël Haniyeh en Iran que ce dernier a montré son vrai visage. Le ministre considère qu’en appelant avec le président iranien Mahmoud Ahmedinedjad à la destruction d’Israël, le Premier ministre de la Bande de Gaza d’obédience Hamas a révélé sa vraie nature.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*