| More

Les Palestiniens souhaitent que le Conseil de sécurité de l’ONU se prononce sur la demande du président Mahmoud Abbas pour l’adhésion de l’Etat de Palestine aux Nations Unies dans 15 jours au maximum selon un responsable du mouvement du Fatah.

Deux délégations palestiniennes sont allées, l’une pour le Nigeria et l’autre pour le Gabon (deux pays membres du Conseil de sécurité de l’Onu), afin de tenter de les convaincre de soutenir la demande de reconnaissance par l’Onu de l’Etat palestinien, a affirmé un haut responsable du Fatah.

Parallèlement, les Palestiniens ont distribué un fascicule à l’Onu avant la réunion du Conseil de sécurité, dans lequel ils accusent Israël de violer le droit international et de torpiller la paix.

A Jérusalem on sait que la démarche palestinienne à l’Onu ne sera pas ajournée très longtemps et qu’Israël ne pourra pas l’enterrer, malgré les efforts déployés par les USA pour obtenir une majorité de barrage contre la demande palestinienne de reconnaissance de leur Etat, au Conseil de sécurité.

Si la requête déposée par les Palestiniens à l’ONU aboutit, Israël devrait imposer des sanctions à l’Autorité palestinienne, a déclaré ce samedi le ministre des Finances Youval Steinitz.

Au cours d’une interview pour CNN le 23 septembre 2011, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a de nouveau appelé à la reprise des négociations avec les Palestiniens. Ce dernier a souligné qu’il aurait pu poser des conditions à la reprise des pourparlers, mais il ne l’a pas fait.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision NBC, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a appelé le 25 septembre les Palestiniens à reprendre les négociations avec Israël sans poser de « conditions préalables » afin d’aboutir à la paix au Proche-Orient.

Dans une interview à la BBC en arabe le 26 septembre 2011, il a une fois de plus appelé le président de l’AP Mahmoud Abbas à le rencontrer et à reprendre les pourparlers. Il a souligné que l’agenda proposé par le Quartette pour la relance du dialogue était réaliste.

L’Ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, a déclaré dans une interview qu’Israël «est prêt à négocier dès demain», avec les Palestiniens. Dans une interview à la radio militaire, Prosor parle des tentatives pour organiser une rencontre entre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur visite à New York avant le vote de l’ONU sur un État palestinien.

Dans les heures qui ont suivi le dépôt de la candidature palestinienne, le quartette pour le Proche-Orient (États-Unis, UE, ONU, Russie) a proposé aux Israéliens et aux Palestiniens de reprendre des pourparlers de paix, gelés depuis un an, avec l’objectif d’aboutir à un accord final fin 2012.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*