| More

Le retour à normale s’amorce pour les habitants du sud d’Israël. Les autorités ont annoncé la reprise des cours ce mercredi. Les établissements scolaires seront donc ouverts sous réserve de détérioration de la situation sécuritaire. Les écoliers étaient en vacances forcées depuis dimanche.

Le chef d’état-major Benny Gantz a indiqué qu’Israël ”suit encore de près la situation dans le Sud, et il faut voir comment cela va évoluer et si les tirs cessent réellement. En fonction, Tsahal cessera ses activités. Tant que ce n’est pas fini, ce n’est pas fini. Le calme répondra au calme et le feu au feu”, a-t-il affirmé lors d’une visite dans une base de Tel Hashomer.

Le Djihad islamique a annoncé de a part que le cessez-le-feu à Gaza est une ”victoire” pour le peuple palestinien, car il engage Israël à cesser ”ses attaques, ses crimes et ses éliminations ciblées”. Daoud Shehab, porte-parole du mouvement terroriste, a précisé que les factions palestiniennes de ”résistance” avaient ”le droit de réagir à une élimination”. ”C’est une victoire pour notre peuple et le sang de nos martyrs”, a-t-il ajouté.

L’ambassade américaine en Israël a recommandé à son personnel diplomatique d’éviter les voyages dans le sud du pays, à cause de la dégradation de la situation sécuritaire. Les ressortissants américains en Israël sont appelés à se conformer aux instructions de la Défense passive.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a “condamné” ce lundi les tirs de roquettes vers Israël depuis la bande de Gaza, auxquels ont répliqué des raids de l’armée israélienne. “Laissez-moi (…) condamner dans les termes les plus forts les tirs de roquettes par des terroristes depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël”, a déclaré Mme Clinton devant le Conseil de sécurité de l’ONU, lors d’une réunion consacrée à la Libye et au Moyen-Orient. “Nous appelons ceux qui en sont responsables à prendre des mesures immédiates que ces attaques cessent”.

Malgré l’annonce égyptienne d’une trêve devant entrer en vigueur, l’alerte s’est déclenchée mardi soir vers 3h du matin à Shaar Hanéguev, et vers 4h du matin dans les localités proches d’Ashkelon. Il s’est avéré ce matin qu’une roquette Qassam a explosé dans un terrain vague entre Shaar Hanéguev et Sdot Néguev, et qu’un obus de mortier a atterri près d’Ashkelon.

Selon les chiffres de la police du sud d’Israël, 42 roquettes de tous types ont été lancées depuis la bande de Gaza lundi. Vingt-cinq ont atterri dans le Néguev et 17 dans la région de Lakhish.

Mardi 13 mars, 11 roquettes ont été tirées sur les localités frontalières .Une roquette est tombée sur un parking du centre de Netivot en provenance de la Bande de Gaza. .Selon un ambulancier, le bilan de la chute d’un missile Grad sur Netivot tient du miracle car il est tombé dans la cour d’un bâtiment. Huit personnes sont en état de choc et il y a un blessé léger.

Six obus de mortier ont attéri sur un kibboutz du conseil régional Eskhol. L’alerte rouge s’est déclenchée, à Hof Ashkélon. Une roquette Qassam a explosé dans un terrain vague sans causer ni victimes ni dégâts.

Les informations de la deuxième chaîne israélienne ont révélé qu’un des obus de mortier lancé sur les localités qui entourent la Bande de Gaza contenait du phosphore, substance chimique très dangereuse pour l’homme.

Quelque 240 roquettes de tous types ont été lancées sur Israël depuis vendredi soir, après l’élimination d’un chef terroriste qui préparait un méga-attentat contre Israël. 135 missiles sont tombés dans des terrains vagues, 14 dans des zones habitées, 52 missiles ont été interceptés par le Dôme de fer, et 39 ont atterri sur le sol palestinien. Les tirs ayant échoué n’ont pas été comptabilisés. Les blessés soignés par le Magen David Adom : 1 grave, 2 sérieux, et plusieurs blessés légers et commotionnés. Les animaux n’ont pas été épargnés : des centaines de poules, un cheval et 2 chiens ont été tués par les roquettes.

Tsahal a bombardé 37 objectifs à Gaza depuis vendredi, déjouant ainsi 19 tentatives de tirs de roquettes et détruisant 18 fabriques et entrepôts d’armes et puits de lancement de missiles.

Israël ne peut vivre sous la menace des roquettes. Nous comprenons parfaitement son droit pour améliorer la sécurité dans le sud. Quel est le pays en guerre, confronté au terrorisme qui a la forme d’une guerre d’usure (les pires) qui se permet le luxe d’un laxisme démocratique jusqu’à tolérer les tirs des roquettes sur sa population ?

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*