La candidate bruxelloise Manel Msalmi veut éclairer les jeunes au « vivre ensemble » à Bruxelles

 

Le « vivre ensemble » défendu par des acteurs associatifs et politiques apparaît plus nécessaire que jamais important en Belgique et dans des quartiers fragilisés de la capitale Bruxelles.

Manel Msalmi d’origine tunisienne, est une jeune candidate bruxelloise du Premier ministre de Belgique Charles Michel, Mouvement Réformateur, aux élections du parlement Bruxellois a participé, ce lundi 20 Mai 2019, à une conférence sur le vivre ensemble et le « pluralisme culturel ».

Cette conférence est l’occasion pour donner une impulsion forte aux actions éducatives de prévention du racisme et de l’antisémitisme, de défense et de promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux en Europe.

Avec l’intervention de Christophe Kulikowski, journaliste politique et président des journalistes Niçois de Paris
et Vitalie Nabiev le président de la communauté Yazidi en France et des représentants de la société civile de différentes cultures à Bruxelles et des jeunes musulmans bruxellois, la conférence a évoqué l’exemple du vivre ensemble en Tunisie ou Monsieur Christophe Kulikowski a parlé du festival du vivre ensemble à Sousse où on a inauguré des plaques au nom des Juifs de Sousse et où le ministre juif du Tourisme Tunisien, René Trabelsi, a dit que “le vivre ensemble c’est moi “ministre Juif dans un pays arabo-musulman . L’exemple Tunisien en matière de féminisme et d’égalité hommes femmes a été évoqué.

Mme Françoise Schepmans ancienne Bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean a parlé des défis du vivre ensemble dans une commune comme Molenbeek et les problèmes du repli identitaire après les attentats de Bruxelles.

De sa part Monsieur Nabiev a évoqué le combat des Yazidi qui ont lutté contre l’extrémisme religieux de Daesh.

Mme Manel Msalmi a parlé de son combat pour le vivre ensemble avec les jeunes bruxellois et leur participation à la marche des jeunes musulmans contre le terrorisme. Elle a souligné le souci de défendre le principe de citoyenneté et de consolider la culture du pluralisme et de l’acceptation de l’autre. Elle veut aussi encourager les « ateliers citoyens » qui œuvrent à ce que ces communautés culturelles ou religieuses se comprennent.

Des jeunes bruxellois musulmans ont aussi évoqué l’importance de s’ouvrir vers l’autre pour faire reculer la haine et l’intolérance.

Conférence “les jeunes et les défis du vivre ensemble ” organisée avec Manel Msalmi candidate aux élections régionales de Bruxelles, le 20 mai 2019.

Christophe Kulikowski qui est rédacteur en chef politique de la célèbre émission “On n’est pas couché” et Francoise Schepmans ont salué l’engagement de la candidate en faveur de la démocratie,légalité hommes femmes et le vivre ensemble.

Les élections du parlement Bruxellois auront lieu le 26 mai 2019.

Bruxelles ne compte que 44 % de Belges de naissance.Plus que 31 % de ses habitants sont nés hors de l’Union européenne et 25 % dans ses frontières.

La société belge compte trois importantes communautés, une française, une flamande et une germanophone. Ce sont les tiraillements entre celles-ci qui poussent le roi Philippe à insister sur l’importance du « vivre ensemble » à chaque Fête nationale.

 

Souhail Ftouh