| More

Le ministre de la défense Ehud Barak a rencontré ce dimanche 12 juin 2011 à Pékin le chef de l’état-major général de l’Armée populaire de Libération de Chine, Chen Bingde. A l’ordre du jour de leurs discussions : le nucléaire iranien, les relations bilatérales entre les deux armées et la lutte contre le terrorisme mondial.

Lors de la conférence de presse donnée lundi à Beijing, à l’issue de sa rencontre avec son homologue chinois, le général Linag Guang-Li, le ministre de la Défense Ehoud Barak a salué la Chine pour son opposition au programme nucléaire iranien. Les deux hommes se sont mis d’accord pour une coopération militaire accrue, notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Au sein des services sécuritaires israéliens, on qualifie ce déplacement d’important. le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak et son homologue chinois, Liang Guanglie, ont évoqué la situation actuelle au Moyen-Orient, mais aussi la menace iranienne et la guerre internationale contre le terrorisme.

La Chine est prête à renforcer davantage la coopération militaire avec Israël afin de contribuer au développement des relations entre les deux pays, a déclaré Liang Guanglie, conseiller d’Etat chinois et ministre de la Défense nationale.

Liang Guanglie a indiqué que “la Chine appréciait les relations avec Israël et était prête à étendre et renforcer les échanges et la coopération pragmatiques entre les deux armées, afin de contribuer au développement des relations entre les deux pays et les deux armées”.

Les peuples chinois et israélien jouissent d’une profonde amitié traditionnelle et les relations bilatérales ont maintenu un bon rythme de développement depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Israël, a poursuivi M. Liang.

Il a salué l’accroissement de la confiance mutuelle politique et les réalisations que les deux parties ont accomplies dans tous les domaines à travers la coopération pragmatique au cours des 19 dernières années de relations diplomatiques.

M. Barak a repris les propos de Liang Guanglie, affirmant qu’il espérait que les deux parties pourraient étendre leur terrain d’entente, renforcer l’amitié et apprendre davantage l’un et de l’autre grâce à cette visite.

Il s’est également engagé à renforcer la coopération pragmatique entre les armées des deux pays et à fournir des efforts conjoints avec la partie chinoise pour développer une meilleure relation militaire et plus approfondie.

Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a rencontré aussi le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang à Pékin. Ils ont aussi évoqué les changements au Moyen-Orient, la menace iranienne et la lutte antiterroriste.

En avril 2010, le porte-parole du ministère de la défense chinois rendait visite à son homologue israélien à Tel-Aviv.

En juin 2010, le Jerusalem Post faisait état de la visite du patron du Home Front Command israélien à Pékin. Deux mois avant, le chef d’Ama”n, les renseignements militaires, l’avait précédé dans la capitale chinoise.

En Octobre 2010, le porte-parole de Tsahal était en mission d’échanges à Pékin. Il a été décidé que les porte-paroles de l’armée chinoise bénéficieront, dans le cadre de formations ad-hoc, de l’expérience de leurs homologues israéliens en situation de guérilla urbaine ou de crises majeures, civiles ou militaires.

Eli Marom le patron de la marine israélienne, est d’origine chinoise.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*