| More

A l’occasion du dévoilement de la plaque commémorative à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) dans la “rue Judaïque” (XIIIe siècle), une cérémonie sous la présidence d’honneur de Madame Simone VEIL et placée sous le signe de la fraternité et de la paix a eu lieu le dimanche 17/10/2010 .Plusieurs personnalités étaient présentes.

Cette initiative revient à l’Union des Juifs de France et de leurs Amis (L’U.J.F.A) qui se penche, en particulier, sur les appellations de rues dédiées à la communauté juive, en France et dans le monde (1).

Robert VELAY (Maire de Puget-Théniers) et Brigitte DAHAN-TANAUJI (Adjointe au Maire à Nice et représentant le Maire de Nice) ont bien réagi positivement à cette initiative. Un article paru dans NICE MATIN le 18/10/2010 a parlé de l’événement.

Photo JPS: Jewish Press Service.
La photo du groupe : de g. à dr.

Paul PERI-PROBSTEIN, Maître Sonia VALERO (Présidente de l’Union Mondiale pour la Mémoire Juive), Jean-Maurice SAAL (Président des Jeunes Cadres Sup. de l’UJFA), Israéla PERI-PROBSTEIN (Consul d’Israël à Marseille), docteur Mohamed FERNANE (Président des Amitiés Judéo-Musulmanes), Bernard KOHL (Président de l’Amitié Judéo-Chrétienne et Représentant les Protestants), Monseigneur Franck-William SCHAFFNER (Archevêque), Jean-Pierre SAAL (Président de l’UJFA), Robert VELAY (Maire de Puget-Théniers), Brigitte DAHAN-TANAUJI (Adjointe au Maire à Nice et représentant le Maire de Nice), Oucine JAMOULI (Président des Marocains de la Maison du Maroc (06) et Délégué départemental du Conseil Régional des Marocains de France) et le Colonel Philippe LOVICONI (Représentant M. Hervé MORIN, Ministre de la Défense).

————————————————————————

En dévoilant une nouvelle plaque commémorative dans la « rue Judaïque», la commune de Puget-Théniers a voulue rendre hommage à la communauté juive azuréenne (essentiellement concentrée à Nice).

A la veille de la Deuxième Guerre mondiale, cette communauté ne dépasse pas les cinq mille âmes. L’exode des Juifs d’Europe centrale chassés d’Italie (mars 1939 – mai 1940), puis une vague de réfugiés provenant de la zone occupée par les Allemands après la défaite de juin 1940, font croître sa population.

Beaucoup de juifs ont trouvés réfuges à Puget-Théniers.
Une rafle, visant les Juifs étrangers originaires du Reich ou des territoires annexés par lui, est organisée le 26 août 1942, débouchant sur l’arrestation de 664 personnes, transférées à Drancy, d’où elles sont déportées à Auschwitz.

Cette opération, menée par des policiers et gendarmes français, est mal perçue par la population locale. Avec l’occupation italienne, l’application des lois de Vichy est suspendue par les autorités militaires transalpines, soucieuses d’affirmer leur souveraineté. Un nouvel afflux est alors enregistré en provenance des départements nouvellement occupés par les troupes allemandes.

Avec l’arrivée des troupes allemandes, une « grande rafle », organisée par Aloïs Brunner de septembre à décembre 1943, débouche sur l’instauration d’un climat de terreur, la déportation de 1 912 personnes qui se poursuit à un rythme moins soutenu jusqu’en juillet 1944 (2)

Par le dévoilement de la plaque commémorative dans la “rue Judaïque, la commune de Puget-Théniers a voulue éxprimer aux juifs victimes de la barabarie sa pleine et indiscutable solidarité. La Mémoire de la Shoah doit être pour tous un avertissement contre l’oubli, contre la négation, ou le réductionnisme.

Puget-Théniers est une commune française, située dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle est située à environ 55 kilomètres de Nice.
Qualifiée de Pugetum Tenearum en latin médiéval, offre un éventail large d’excursions dans la région, puisque elle située est à la frontière du département des Alpes de Haute Provence.

Hôtel de ville de Puget-Théniers

Puget-Théniers associe les avantages de la petite ville commerçante et le charme d’un village qui a su se développer sans perdre son identité.

Vous pourrez le constater en visitant les vieilles rues où les échoppes ont leur enseigne taillée dans la pierre. Vous croiserez aussi quelques portes sculptées d’époque médiévale et de vieilles maisons à linteaux magnifiques.

Vous pourrez goûter à l’atmosphère provençale de cette jolie commune sur sa place ombragée pleine de charme…et sans doute vous laisserez vous tenter par une des spécialités gastronomiques locales.

Pour découvrir les somptueux paysages de la région, vous pourrez prendre le fameux train des Pignes qui siège à la gare de Puget-Théniers.

C’est une authentique locomotive à vapeur de 1909 (bien entretenue…) avec wagons aménagés de banquettes en bois et plates-formes ouvertes. Ce train à vapeur circule entre Digne et Nice, de Mai à Octobre à travers le haut pays niçois, la vallée du Var et la vallée du Redoule.

Quelques photos ci -dessous de cette jolie communue à visiter. Ses habitants sont les Pugetois.

Ftouh Souhail de Tunis
Merci à Jean Pierre SAAL pour son aide à preparer cet article

(1) www.ujfa.com
(2) Voir Klarsfeld Serge, Les transferts de Juifs de la région de Nice vers le camp de Drancy en vue de leur déportation, FFDJF, 1993)


Leave a Reply

*