| More

Les juges de La Cour suprême d’Israël devraient être condamnés sévèrement pour leur prosternation systématique face aux arabes palestiniens.

La plus haute juridiction civile du pays a ordonné a ordonnée cette semaine l’évacuation immédiate d’un avant-poste habité par environ 250 juifs en Judée Samarie. La Cour fait ainsi droit à une pétition déposée il y a cinq ans par des militants Palestiniens et un groupe d’adversaires des implantations.

Les juges de La Cour ont statués que l’avant-poste de Migron devrait être évacué le 31 mars au plus tard et que les pouvoirs publics ne devraient «pas traîner les pieds» sur cette question étant donné qu’ils «ont eux même reconnu son caractère illégal».

«Plus aucune raison de maintenir la situation illégale actuelle et le tort causé aux droits des propriétaires palestiniens» estime la Cour.

«Dans sa première réponse à la décision de justice en 2006, l’Etat admettait que l’avant-poste avait été construit sur des terrains privés et qu’il pouvait être évacué, mais (l’Etat) avait demandé un sursis afin de discuter d’un accord», dit l’arrêt. Il ajoute qu’après cinq audiences et sans perspective d’accord imminent, «la Cour a statué qu’il n’y avait plus aucune raison de maintenir la situation illégale actuelle et le tort causé aux droits des propriétaires palestiniens».

Au delà du syndrome de Stockholm, cette argumentation laisse planer un doute sérieux sur le bien fondé de cette décision. Cette Cour est devenu un véritable nid de la gauche israélienne et son intelligentsia adeptes de la nouvelle religion des « droits de l’homme » oublieuse que l’état juif est d’abord et doit rester un refuge pour son peuple. Certains estiment même que la Cour suprême cause d’énormes dégâts à la sacro sainte “démocratie” qui permet à tous ces juifs dérangés et mal dans leur peau de mettre en danger le pays.

Il est d’une tristesse de voir que Les juges de La Cour suprême d’Israël causent tant de tord a Israël lorsequ’on observe, par exemple, que les résidents du village de Bilin, en Judée Samarie, ont célébré le mois dernier le démantèlement de la barrière de sécurité dans la région, érigée par Israël. Un démantèlement ordonné par la La Cour suprême (1).

Il est rare de voir La Cour suprême d’Israël accorder les mêmes droits aux juifs qu’aux arabes.

En Juin 2011 par exemple, La Cour suprême a ordonné l’arrêt de la construction de dizaines de structures dans l’implantation d’Ofra, en Judée-Samarie. Selon les pétitionnaires (représentants des résidents palestiniens de la région) ces structures sont des maisons privées construites sur des terres destinées à des bâtiments publics. Ils ont également demandé au tribunal, qui a rejeté cette dernière requête, de démolir ces constructions.

En avril 2011 La Cour suprême a rejeté une requête émise par des groupes de défense des droits civiques exigeant l’annulation des demandes de permis spéciaux pour les Palestiniens cherchant à travailler sur des terrains situés entre la barrière de sécurité et la Ligne verte. Les juges ont déclaré la requête palestinienne légale

La Cour suprême d’Israël qui insiste à démolir les implantions des familles juives en judée Samarie a décidé par contre, en décembre 2010, que la maison du terroriste palestinien au tracteur ne sera pas rasée. Ghassan Abu-Tir, 25 ans, est plus connu sous le pseudo de “terroriste au tracteur”. En 2008, il a blessé 24 personnes avant d’être abattu d’une balle dans la tête. Comme c’est le cas pour tous les terroristes, le Shabak a déposé une demande d’autorisation au tribunal pour raser la maison du terroriste. Sa famille a fait appel et a gagné.

La question qui s’est poser à l’époque est de savoir comment se fait-il que la famille d’un terroriste ayant voulu tuer des femmes et enfants ait pu faire appel de la justice israélienne et gagner alors que des résidents juifs pacifiques n’ont pas le droit de vivre dans la terre de leur ancêtres ?

Les Israéliens sont en vrai danger, du fait que dans leur propre pays ils ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent. Les Palestiniens par contre se croient autorisés à construire n’importe quel bâtiment où ils le veulent, sans aucun respect pour le Plan d’Occupation des Sols (POS) qui d’ailleurs n’existe pas dans les territoires que gère l’Autorité Palestinienne. Cela facilite les démarches pour eux pour l’obtention de permis de construire dans les zones sous contrôle israélien.

La démocratie israélienne ne laisse- trop de places à ceux qui ne reconnaissent aucune légitimité dans l’État Juif ?

Après l’évacuation par Israël de la bande de Gaza et son coup exorbitants au niveau financier, sociale et politique rien n’a changé de la part l’attitude des palestiniens. Au contraire cela a donné une impulsion au terrorisme palestinien et a coûté tant de vies innocentes. Cette douloureuse expérience du retrait de 2005 n’a pas servit hélas de leçons à cette Gauche bouseuse aux échecs répétés qui veut brader Yéhouda et Shomron (territoires occupés par les soi-disant “palestiniens”) aux ceux qui n’avaient jusque-là rien donné.

Aujourd’hui encore, la folie nihiliste des gauchistes a fait que La Cour suprême d’Israël soit l’instrument juridique de cette gauche la plus immorale et la plus dangereuse du monde.

Je n’ai plus un grand estime pour Les juges de cette Cour qui sont devenus depuis quelques années à la soldde des arabes palestiniens. Cette Cour soutient ouvertement les « droits » des jihadistes islamistes. En plus, il y a des moments ou j‘avoue, je ne comprends pas cette démocratie qui défavorise les Juifs pour plaire aux arabes.

Nous oublions aussi qu’Israel est incapable de faire exécuter les ordres de la justice d’expulser certains squatteurs arabes. Dans le quartier Sheikh Jarrah / Shim’on le Saint de Jérusalem, des immeubles sont aujourd’hui occupés par des palestiniens. Les propriétaires juifs n’ont jamais pu jouir de leurs biens à cause d’une bande de palestiniens qui squattent depuis des années sur des terrains sans que la police ne fasse quoi que ce soit pour les en déloger. Dans le même temps, la Gauche a transformé le dossier des squatters arabes illégaux en une cause fameuse.

La police fait aussi semblant de rien voir et décourage les Juifs lésés de récupérer leurs immeubles. Même chose en Galilée où les Palestiniens se multiplient tout en voulant profiter au maximum d’un pays qu’ils veulent voir disparaître. Et maintenant ces traîtres qui siègent à La Cour suprême veulent rendre la Judée et la Samarie “judenrein” !

Réagissant à la décision de la Cour suprême d’évacuer l’avant-poste de Migron (région de Binyamin) d’ici mars 2012, le député Ouri Ariel (Ihoud Leoumi) a déclaré que le Conseil de Yesha et les députés de son parti allaient envisager toutes les pistes juridiques possibles pour empêcher la mise en application de cette décision.

Ce que ces communautés israéliennes veulent n’est rien de plus que l’affirmation des droits israéliens à la terre.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*