| More

A partir de ce samedi 8 décembre au soir au dimanche 16 décembre 2012 le Peuple juif célèbre la fête de Hanoukka, une fête que l’on célèbre le 25 Kislev en commémoration de la victoire miraculeuse des Hasmonéens sur les Syro-Grecs dirigés par Antiochus Epiphane et de la ré-inauguration du saint Temple de Jérusalem avec le miracle de la fiole d’huile.

Cette coutume commémore la reconquête de l’Israël du IIè siècle avant J.C., dirigée à l’époque contre le roi gréco-syrien : Antochius. Il avait profané le Temple de Jérusalem et voulait imposer au Peuple Juif l’adoration de divinités grecques.

Judas Maccabée incita ses compatriotes juifs à se révolter. Une poignée de Juifs prend alors, en 165 avant Jésus-Christ, la tête d’une révolte contre le dictât cruel d’Antiochus. Après des mois de combats acharnés, ils réussirent à chasser les Syriens de Jérusalem, les armées grecques sont mises en déroute et les Juifs réinstaurent un service juif au Temple. Hanouka est célébrée en l’honneur de cette victoire.

C’était la victoire des faibles contre les forts : les Hasmonéens , armés par les enseignements de la Thora, se sont battus par idéal. Grâce à leurs prières, ils ont vaincu les épées, les javelots et les flèches. Ils ne souciaient ni de conquête, ni de butin. Leur seul désir était de libérer Jérusalem, de pouvoir, à nouveau, prononcer le Hallel et chanter la gloire divine. Ainsi, dès leur arrivée à Jérusalem, ils chassèrent les prêtres païens qui avaient fait des sacrifices à leurs idoles sur l’autel juif.

Grâce à une petite fiole d’huile, les Juifs victorieux ont pu de nouveau allumer la Menorah et adorer leur ville sainte.

En effet un autre miracle avait eu lieu ; une petite fiole contenant assez d’huile pour une seule journée qui avait été trouvée dans les débris du Temple de Jérusalem après sa destruction, avait miraculeusement permis d’illuminer le chandelier pendant huit jours… C’est pour cela que pendant Hanoukka, la fête des lumières, chaque famille juive est censée allumer une bougie d’un chandelier à huit branches, chaque soir de la semaine.

La fête de Hanoukka, reste un rappel de l’incroyable courage du peuple juif pour défendre Jérusalem, site sacré pour le judaïsme. Quand on a la foi et qu’on porte dans son cœur l’amour pour cette ville qui touche le cœur des Juifs plus que d’autres, aucune force ne pourra arracher cette ville aux mains des Juifs. Une ville qui symbolise jusqu’à aujourd’hui l’héroïsme et le sacrifice sans lesquels Jérusalem n’aurait pu être réunifiée.

II y a une vérité qui est intangible ; le Peuple juif existe depuis plus de trois millénaires, il a traversé de multitudes d’épreuves, certaines nations ont essayé de le supprimer et elles ont généré beaucoup de malheurs pour le Peuple juif. Mais ces civilisations ont disparus depuis, mais ce peuple est toujours là.

Le Peuple Juif est le peuple le plus indestructible, après tout ce qui a été fait pour essayer de l’éteindre, Pogroms, Shoah, et je ne parle même pas des massacres au Moyen Age, mais les Juifs sont toujours là !

Si les prêtres juifs du Temple, les Cohanim à l’époque de Hanouka, se sont concentrés sur leurs forces spirituelles pour vaincre les troupes syriennes d’Antiochus c’est parce que jamais ils n’ont baissé la tête et jamais ils n’ont cédé au désespoir.

La véritable puissance du Peuple d’Israël repose donc sur sa foi incandescente et son amour d’Hachem. Cette flamme lui a permis de vaincre tous les ennemis et toutes les servitudes. Aujourd’hui encore, la force du Peuple juif réside dans sa foi concernant la terre d’Israël et Jérusalem comme capitale une et indivisible. Malgré tous les discours de haine qu’on véhicule contre eux, le courage des Juifs est toujours intact pour défendre leur petit morceau de terre. C’est d’ailleurs ce même courage qui a transformé ce désert en un beau pays.

Les deux mille ans d’exil ont appris au Peuple juif à être en adhésion avec ce pays et à savoir que leurs enfants seront toujours prêts à se battre car ils sont simplement déterminés à survivre. Aujourd’hui heureusement Israël est suffisamment fort pour se défendre devant le matraquage systématique et le bourrage de crâne incessant des nouveaux nazis qui contestent Jérusalem comme capitale définitive d’Israël.

La liberté d’Israël sera toujours un fait, car les Israéliens d’aujourd’hui ne toléreront pas que les monstres soient vainqueurs. Tout comme leurs ancêtres, les Hasmonéens, ils portent toujours cette flamme qui leur a permis de vaincre tous leurs ennemis et toutes les servitudes.

Aussi souhaitons-nous à la veille de Hanoukka, un nouveau commencement pour Israël pour UN Seul et Même Roi, le Saint béni d’Israël.

Très joyeuse fête de Hanoukka. Que la lumière de ces bougies illumine tous nos cœurs !

Souhail FTOUH

Leave a Reply

*