| More

Un peu partout dans le monde, des chandeliers appelés Hanoucca, symboles de cette fête, ont été allumés et placés aux fenêtres des habitations.

Hanoucca commémore un miracle survenu durant une rébellion juive contre l’empire Gréco- Syrien, en l’an 165 avant Jésus-Christ. Par ce miracle de la victoire d’une minorité de juifs contre les grandes armées grecques, une fiole d’huile presque vide aurait alors permis d’éclairer pendant huit jours un arbre sacré du temple de Jérusalem, la Menorah.

Hannouca représente le triomphe militaire sur l’ennemi et la libération de la Terre Sainte. A l’époque du Second Temple, l’occupant Gréco-Syrien soumit le peuple juif à de nombreux décrets dans le but de l’empêcher de pratiquer la Torah et les Mitsvoth dans l’esprit de sainteté qu’il convient, comme ne plus pratiquer la Brit Mila (la circoncision) et ne plus observer Shabbat. Il abusa des Juifs et de leurs biens.

La fête de la Hanoucca est la commémoration de la victoire du Monothéisme, représenté à cette époque par le seul peuple d’ISRAËL, contre l’idolâtrie. Les combattants hébraïques étaient des personnages courageux, doués et férus en organisation, il étaient des hommes peu armés , mais marqués par la noblesse, de pureté et la vertu.

La fête de Hanoucca nous enseigne quelque chose de fondamental : L’héroïsme guerrier, la bravoure au combat des soldats et la Résistance ardente de ces Juifs qui, au péril de leur vie, ont procédé à la purification et à l’inauguration du Temple.

Ces événements qui se sont déroulés dans la province de Judée, en 165 avant notre ère, nous rappelle que la flamme de Hanoucca, c’est aujourd’hui cette de Tsahal (l’armée de défense de l’Etat d’Israël) qui veille de jour en jour, à toute heure et à tout moment, sur le peuple d’Israël.

Les soldats d’Israel accomplissent aujourd’hui un commandement d’une mission aussi noble : Sauver le peuple d’Israël, Sauvegarder la terre d’Israël et permettre au peuple juif d’habiter en Israël. Tsahal représente aujourd’hui ces protecteurs qui ont permis aux juifs de reprendre leur destin en main, sans dépendre de personne.

En cette période de Hanoucca nous pensons donc aux soldats de Tsahal. Beaucoup de ces soldats passent les fêtes de Hanoucca loin de leurs familles.

Tsahal s’assure normalement à Hanoucca que chaque soldat va pouvoir passer la fête dans les règles que ce soit chez lui ou dans sa base en allumant les bougies et en dégustant les beignets traditionnels appelés «soufganiot». Plus de 9000 Menorah (chandeliers) et 396 000 bougies ont été distribués dans toutes les unités, de sorte que chacun soit en mesure de participer à la fête et de respecter le traditionnel allumage des bougies de Hannoucca chaque soir pendant huit jours.

Chaque soldat de Tsahal va ainsi pouvoir ressentir l’esprit de la fête et profiter des coutumes et de la nourriture traditionnelle. Le département en charge de l’approvisionnement en nourriture de la Branche logistique a fournit plus de 385 000 beignets de Hannoucca pour toutes les unités de l’armée.

TSAHAL–PIZZA, a décidé d’apporter son soutien aux soldats combattants qui servent dans la région de Ramallah et de Shrem (Naplouse). Ces jeunes recrues sont affectées à des tâches très éprouvantes, (arrestations de terroristes, tenue de barrages, gardes…)

Les soldats ont besoin de solidarité, de considération et de réconfort. Les soldats de l’armée d’Israël sont confrontés tous les jours à une situation qui les oblige à combattre des assaillants démesurément plus nombreux. Hachem se tient à leurs côtés.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*