| More

Des dizaines d’activistes pro-palestiniens, qui avaient prévu d’atterrir en Israel ce dimanche, 15 avril 2012, devront rester a la maison : la société allemande Lufthansa a informe que, suite aux demandes israéliennes, elle a décidé d’annuler les billets des activistes.

La compagnie allemande Lufthansa avait, dès vendredi 13 avril, annoncé une décision identique pour les passagers qui avaient réservé sur ses vols, et la compagnie britannique Jet2.com a fait part samedi 14 avril d’une décision similaire.

“Lufthansa, comme toutes les sociétés de transport aérien, est engagée dans le respect des règlements d’entrée dans les pays vers lesquels elle amené des passagers”, a déclare le porte-parole de la société a l’AFP. “Les autorités israéliennes ont écrit a plusieurs reprises aux sociétés de transport aérien, dont Lufthansa, et leur ont demande d’empêcher l’arrivée de certaines personnes en Israel. Lufthansa doit s’en tenir a ces demandes”.

Après que la compagnie aérienne Lufthansa ait annulé les billets de dizaines de militants qui avaient prevu d’atterrir en Israel dans le cadre de la campagne “Bienvenue en Palestine 2012”, la compagnie Jet2 a elle aussi informe que selon la demande d’Israel, trois militantes britanniques qui avaient prévu de venir en Israel, ne monteront pas a bord de leurs avions.

La compagnie low cost Jet2 a informe par e-mail les trois militantes de Manchester qu’elle refusait de les embarquer a bord de ses avions, et qu’elle ne rembourserait pas leurs billets. Une des militante, Norma Turner, a déclare en réaction que “la compagnie a cédé aux pressions israéliennes : je n’avais jamais imagine qu’Israel pouvait empêcher un détenteur de passeport britannique de partir d’un aéroport anglais”.

Les organisateurs de cet “événement”, qui se déroule dans le cadre de la campagne “Bienvenue en Palestine 2012”, prétendent que 1500 personnes devaient y participer, dont 500 français. Ils pensent arriver en Israel en provenance d’aéroports europeens et américains, et se rendre a Bethleem.

Dans une lettre adressee par les services de l’emigration aux societes de transport aerien, les autorites israelienne leur ont demande de ne pas embarquer sur leurs vols les militants identifies dans le courrier, parce que ces personnes allaient violer la loi d’entree sur le territoire et seraient interdits de territoire – pour cette raison, les societes qui decideraient d’acheminer ces personnes jusqu’en Israel devraient les ramener a leurs frais vers leurs pays d’origine.

La compagnie aérienne Air France a indiqué, samedi 14 avril, avoir annulé les billets d’activistes pro-palestiniens qui devaient se rendre, dimanche 15 avril, en Israël depuis l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle et de Nice afin de participer à l’opération « Bienvenue en Palestine ».

« Dans le cadre de la convention de Chicago, Air France refuse d’embarquer tout passager non admissible par Israël », a déclaré la compagnie, précisant que la liste des passagers lui avait effectivement été fournie par Israël. Elle a toutefois refusé de révéler le nombre de passagers concernés.

On peut féliciter la bonne initiative de Lufthansa, la compagnie low cost Jet2 et Air France de prendre en compte le véto formulé par les autorités Israéliennes de ne pas accepter sur son sol des sympathisants pro-palestiniens amis des terroristes. Ces sympathisants évidemment crient au scandale et bien qu’ils continuent à gesticuler et crier …Israel a le droit de choisir ceux qui sont « personna non grata sur son sol » c’est légitime et très bien fondé !

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*