| More

Merkava1

Le char de combat principal d’Israël, de conception entièrement locale, la Merkava vient de célébrer ses 60 années d’existence. Une cérémonie spéciale pour l’événement a été organisé par le commandant de l’industrie des tanks, le lieutenant-colonel Alex Leib.
Durant la soirée, les dirigeants, travailleurs, volontaires et leurs familles, se sont tous réunis pour fêter, ensemble, la réussite de cette industrie qui n’a cessé de se perfectionner au fil des années et qui, durant les guerres d’Israël, a toujours su se montrer forte et performante.

Pendant la cérémonie, tous les modèles de chars des soixante dernières années ont été exposés. L’exposition englobait à la fois le tout premier blindé utilisé pendant la Guerre d’Indépendance et le dernier tank Merkava se trouvant à la pointe de la technologie.

Tous les commandants haut placés présents à la soirée ont souligné l’importance de la technologique du centre. Le général de division Kobi Barak, chef de la branche technologique et logistique de Tsahal, explique : “en tant qu’homme ayant servi de très nombreuses années dans la division des blindés, je peux dire aujourd’hui que je suis un client amplement satisfait de ce centre. Par ailleurs, son action et son efficacité pendant l’Opération Pilier de Défense ne peut que me rendre fier.”

En récompense, une médaille a été remise au centre pour ses soixante années de dur travail et de larges progrès technologiques. Mais les membres de l’usine voient plus loin encore puisqu’ils ont en tête encore beaucoup de nouveaux projets et de nouvelles avancées.

Malgré les prouesses de la guerre moderne, l’armement traditionnel reste indispensable et toujours opérationnel. Il en va ainsi de l’équipement en blindés de l’armée de terre dont un des fleurons israéliens demeure le tank Merkava.
La principale caractéristique des guerres impliquant Israël fut toujours la grande mobilité des unités terrestres. Les unités blindées jouèrent un grand rôle aussi bien dans les offensives que dans les contre-attaques.

La conception du Merkava, dirigée par le major général Israël Tal, fut guidée à la fois par l’utilisation du meilleur de la technologie de l’époque et par les enseignements des guerres livrées par Israël. Entièrement conçu et fabriqué par les Industries Militaires Israéliennes locales, il a été développé dans le but essentiel de protéger la survie de l’équipage. Tous les Merkava sont doté d’un blindage espacé, d’un système anti-incendie, et d’une silhouette basse et effilée. À la différence des autres chars, le moteur est placé à l’avant, offrant à la fois une protection supplémentaire de face et la possibilité d’évacuer le char par l’arrière.

L’armée israélienne a prétendu que l’espace dégagé derrière la tourelle pouvait servir de compartiment pour transporter des soldats ou évacuer des blessés. Ce nouveau concept de char d’assaut/transporteur de troupes étonna beaucoup de responsables militaires à travers le monde. Ce dispositif permet d’éviter la fatigue excessive des équipages lors du transfert des obus et ravitaille les chars plus rapidement, ce qui rend les unités de Merkava plus disponibles au combat. Ce système évite aussi au char de devoir se retirer longuement de la zone des combats pour se ravitailler. Il est donc ravitaillé plus vite avec une dotation supérieure en munitions. Car durant la guerre du Kippour en 1973, les blindés israéliens subirent d’importantes pertes à cause des missiles filo-guidés syriens et égyptiens.

Pour cette petite nation dont l’essentiel des forces armées est constitué de réservistes, il n’était pas concevable de continuer à perdre ainsi des vies humaines. C’est pourquoi on adopta pour le Merkava un concept de base simple : assurer la survie de l’équipage en permettant au char de résister à un tir direct afin qu’il puisse, si possible, reprendre par la suite le combat. C’est pour cela que le principal signe distinctif de ce char est que son moteur est placé à l’avant, faisant office de protection frontale supplémentaire.

Le caisse du char en acier est assemblée par soudure, certaines parties sont en acier moulé, l’avant de la caisse est fortement incliné dans le but favoriser la déviation des projectiles et aussi d’augmenter l’épaisseur relative du blindage. Pour mieux résister aux charges creuses des missiles antichars, la partie droite du glacis qui se situe juste au-dessus du compartiment moteur est plus épaisse et abrite un réservoir de carburant auto-obturant doublé d’une plaque blindée. En 1979, le Merkava participa activement à l’intervention militaire israélienne au Liban de 1982, où il démontra ses qualités intrinsèques.

Merkav2

Le Merkava 4 est le dernier né de cette génération. Il est doté d’une silhouette basse et effilée. À la différence des autres chars de sa génération, le moteur est placé à l’avant, offrant à la fois une protection supplémentaire de face et la possibilité d’évacuer le char par l’arrière. Il dispose de pompes d’évacuation d’eau, d’un système anti-incendie pour le compartiment moteur et d’un évacuateur de fumée près de la tourelle. Cette dernière se trouve à l’arrière de la coque. Elle est plate en forme de pointe à l’avant et à l’arrière, des chaînes pendent à l’arrière servant à faire éclater les charges creuses. La coque est de forme rectangulaire avec l’avant incliné à partir de la base avant de la tourelle, à l’arrière de la coque on trouve une trappe d’accès. Le train de roulement se compose de 6 roues protégées par des jupes. On peut monter des accessoires et de l’armement supplémentaire sur la tourelle.

Le Merkava 4 peut franchir jusqu’à 500 km. Sa vitesse maximale est de 60 Km/h. Il est propulsé par un nouveau moteur diesel d’une puissance de 1.500 chevaux. Son poids total atteint 65 tonnes pour une longueur de 9,04 mètres, sur une largeur de 3,70 mètres et une hauteur de 2,66 mètres.

Le Merkava 4 est un char d’assaut lourd, le principal utilisé par Israël. Entré en service le 24 juin 2004, c’est une version améliorée de sa version précédente le Merkava 3. Israël en est le seul utilisateur. Le prix unitaire d’un char Merkava 4 a été évalué à 5,1 millions de dollars. La durée de service d’un blindé est de 40 ans. Israël en produit 50 par année et son arsenal se compte par milliers.

Au niveau de son armement, il est équipé d’un canon très puissant de 120 mm, d’un mortier de 60 mm, de 4 nouveaux missiles antichars Lahat et de 3 mitrailleuses de 7,62 mm de 10.000 cartouches. Dix munitions sont immédiatement disponibles dans un chargeur automatisé. Un manchon thermique isole le canon et permet de réduire les déformations dues aux écarts de températures. Il est également équipé d’un lance-grenade à l’avant gauche et droit de la tourelle. Le système de tir a aussi été amélioré grâce à un calculateur balistique, à un système d’observation jour/nuit et à un système de stabilisation rapide du canon en mouvement. Ces progrès lui donnent ainsi la capacité de tirer sur des cibles telles que des véhicules, des hélicoptères ou même des soldats.

3

Il faut noter aussi que les Merkava 4 ont mieux résisté aux impacts que les anciennes générations durant la guerre de 2006 au sud Liban. Cependant, bien qu’ayant le meilleur système de protection au monde, il reste particulièrement vulnérable, comme tout véhicule blindé, aux dispositifs explosifs de fortune et aux nouveaux missiles anti-char comme le missile russe Kornett capable de neutraliser les blindés de Tsahal. C’est ce qui explique l’hésitation de l’État-major israélien à les engager en territoire ennemi, notamment lors du conflit contre le mouvement pro-iranien Hezbollah. Pendant ces combats, certains chars Merkava 4 ont résisté aux impacts de missiles à charges tandem (explosant en 2 temps) alors que d’autres n’ont pas résisté aux impacts et ont pris feu.

Dès 2008, les Merkava-4 seront tous équipés d’une protection électronique comprenant un radar à 360 degrés repérant plusieurs missiles tirés simultanément et activant des missiles anti-missiles permettant de les annihiler. Ainsi, ses nouveaux systèmes de protection avancés seront en mesure d’empêcher la pénétration d’obus et de missiles anti-chars guidés par laser et ses senseurs seront capables de détecter à l’avance le lancement de ces projectiles comme les RPG 29.

Le Merkava 4 est l’un des premiers chars de combat au monde capable de lancer des missiles téléguidés pouvant changer de trajectoire après leur lancement. Sa protection a encore été améliorée avec des blindages modulaires sur le dessus et le dessous afin de mieux le protéger contre les mines et les munitions tirées par le haut. Le Merkava 4 est aussi équipé d’un nouveau système de communication et de gestion du champ de bataille.

Vu l’importance stratégique des blindés en temps de guerre, il est vital pour Israël de poursuivre le développement technologique de ses tanks et de produire des blindés performants comme la future version du Merkava 4 équipée pour lutter contre l’armement non conventionnel. Le Merkava 4 dont la technologie et les résultats opérationnels restent sans égal dans le monde demeure un produit irremplaçable pour l’armée israélienne.

Souhail Ftouh & Noémie Grynberg

Leave a Reply

*