La nouvelle Porsche Cayenne coupé utilise des logiciels d’intelligence de la technologie israélienne

 

Il y a trois jours, Porsche vient d’annoncer officiellement le Cayenne coupé pour 4 personnes (5 possible). En effet, Porsche a décidé d’offrir une déclinaison à pavillon de son grand SUV, avec un prix d’appel aux alentours des 82 000 €. Son arrivée en concessions est annoncée pour la fin du mois de mai.

Cette nouvelle Porsche utilise des logiciels d’intelligence de la technologie israélienne.

Elle dispose d’un système de téléassistance au stationnement qui regroupe plusieurs dispositifs d’aide au conducteur. Il y a tout d’abord le système de détection des places de stationnement libres, qui signale la présence d’un emplacement disponible lorsque la voiture passe devant.

Le conducteur se contente alors d’arrêter le véhicule et d’activer la fonction de stationnement autonome. Place à droite ou à gauche, manœuvre en créneau ou en bataille, marche avant ou marche arrière : tout se fait de la pointe de l’index sur l’écran d’un smartphone.

Le conducteur n’a qu’à maintenir son doigt sur le bouton OK tout au long de la manœuvre, jusqu’à ce que son véhicule soit correctement garé. Même dans les lieux les plus étroits, la voiture se gare toute seule. Nul besoin de rester au volant : le conducteur peut sortir et regarder la voiture effectuer une manœuvre de stationnement réalisée à la perfection.

Les capteurs et les caméras à 360° permettent de collecter toutes les données nécessaires pour réaliser des manœuvres de stationnement d’une grande précision.

Derrière cette simplicité enfantine se cache un système complexe de logiciels d’intelligence Artificielle de la technologie israélienne : quatre processeurs high-tech du système d’assistance centralisé (zFAS) gèrent 20 systèmes de commande. Ils assurent l’exploitation en temps réel des données collectées par les 12 capteurs à ultrasons ainsi que des images capturées par les quatre caméras à 360°.

La voiture évolue ainsi dans un cocon numérique qui permet d’effectuer la manœuvre avec un maximum de précaution, de précision et de sécurité. Si la fonction de stationnement autonome détecte la présence d’un piéton, d’une bordure élevée ou d’un élément de mobilier urbain à proximité du véhicule, le système interrompt la manœuvre ou adapte automatiquement les étapes suivantes à l’obstacle.

La manœuvre peut être interrompue à tout instant ou reprise à l’aide de la commande sur smartphone.

 

Porsche avait confiée à une startup israélienne la technologie l’intelligence artificielle de ses voitures

En 2018, le constructeur allemand de voitures de sport Porsche a acquis une participation dans ANAGOG, un développeur de logiciels d’intelligence artificielle basé à Tel Aviv, selon une annonce du constructeur automobile allemand de luxe.

Le nouveau logiciel basé sur l’intelligence artificielle (IA) de la société israélienne ANAGOG est actuellement utilisé dans environ 100 applications différentes. Il analyse les signaux des capteurs dans les smartphones pour surveiller et identifier le comportement, la mobilité et l’emplacement des clients, tout en permettant aux utilisateurs de garder le contrôle total de leurs données.

La technologie pourrait permettre à Porsche d’offrir des options de stationnement intelligentes, selon Porsche Digital.

Fondé en 2010, ANAGOG a recueilli 11 millions de dollars et elle emploie 30 personnes.

«Nous sommes ravis que notre investissement dans ANAGOG nous permette de continuer à développer notre expertise et nos opportunités en matière d’intelligence artificielle dans le domaine de la mobilité», a déclaré Thilo Koslowski, directeur général de la division numérique de Porsche.

«La scène des startups israéliennes dans le secteur de la technologie repose sur une énorme quantité de connaissances et de potentiel. Nous souhaitons collaborer avec de nouvelles entreprises pour continuer à développer de nouvelles offres numériques et à lancer rapidement ces solutions sur le marché, afin que les clients puissent commencer à en tirer parti.

 Israël reste à la pointe de l’IA, développant une large gamme d’applications utilisant cette technologie, notamment une plateforme d’alerte médicale. En effet, Intensix en Israël a mis au point une analyse d’alerte rapide de la détérioration des patients en soins intensifs. Rebaptisée Clew Medical, la société a lancé sa plate-forme d’IA, qui est également capable de prévenir les complications potentiellement mortelles dans tous les contextes de soins.

Souhail Ftouh