| More

Un nouveau sondage effectué auprès de la communauté arabe (musulmane et chrétienne) de Jérusalem-Est est frappant. Il montre une réalité que tous les spécialistes connaissent mais que personne (à part Israël) n’ose avouer : la plupart des arabes préfèreraient être citoyens de l’État d’Israël que d’un État Palestinien.

Un sondage publié par le Yédiot Aharonot du Jeudi 5 mai 2011 indique que les Arabes de Jérusalem-est préfèrent la citoyenneté israélienne.

Cette récente étude a été conduite par les Sondages Pechter Middle East, en partenariat avec le Conseil des Affaires Étrangères, révèle que, s’ils avaient le choix, une majorité d’habitants de la partie orientale de Jérusalem préféreraient rester israéliens en cas de partage de la ville.

Seulement 30% des Arabes habitant Jérusalem choisiraient la citoyenneté palestinienne. 35% choisiraient la citoyenneté israélienne et 35% ne veulent pas répondre. De plus, 40% des sondés estiment qu’ils déménageraient dans une autre partie d’Israël si leur quartier devenait partie intégrante d’un État palestinien. Par ailleurs, 44% des sondés se disent satisfaits de leur niveau de vie contre 31% qui se disent insatisfaits.

Un point important de l’étude est qu’aucun des sondés ne s’est prononcé en faveur de la division de la ville. Ils craignent les limitations de mouvements qu’une telle division causerait.

L’étude a pris en compte l’avis de 1039 Arabes vivant dans les 19 quartiers de la partie orientale de Jérusalem, et a été supervisée par le Dr. David Pollock. La marge d’erreur est de 3%.

Un autre sondage effectué, en 2010, auprès de la communauté arabe de Jérusalem-Est a montré aussi la meme tendance. Cette enquête a été conçue et supervisé par l’ancien Chef du Département d’État Américain (unité du Moyen-Orient), le chercheur David Pollock.

Le fait gênant est que les 275.000 arabes qui occupent Jérusalem-Est ne sont pas très enthousiastes à l’idée de rejoindre la Palestine. Ils veulent tous vivre et profiter des avantages de L’”apartheid israélien”.

Si les Arabes de Jérusalem préfèrent la citoyenneté israélienne, les raisons de ces attitudes sont assez compréhensibles. Les Arabes disent qu’ils préfèrent les emplois israéliens… Mais aussi les écoles, les soins médicaux ou encore les prestations sociales de l’État Juif… Et leur nationalisme n’est pas assez fort pour mettre de côté ces avantages afin de vivre dans un pays arabe et islamique appliquant la sharia.

Il est important aussi de noter que les Palestiniens de Jérusalem ont une situation différente de ceux de Judée-Samarie car ils vivent du côté israélien de la barrière de sécurité et ils sont détenteurs de cartes d’identité israéliennes qui leur ouvrent l’accès aux emplois israéliens, aux soins de santé, et aux prestations sociales. Beaucoup sont membres de la classe moyenne -44% des personnes interrogées ont un revenu familial de plus de $ 1300 par mois.

Les Arabes savent bien comment haïr l’Etat juif, mais quand les choses se gâtent, ils seraient tous heureux de pouvoir vivre en Israël. Par exemple, les cartes d’identité israéliennes sont très recherchées par les hauts responsables du Hamas et du Fatah (ou par leurs proches)… Comme c’est le cas des trois sœurs d’Ismail Haniyeh, le principal dirigeant du Hamas. Elles se sont mariés et ont émigrées de Gaza à Tel Sheva dans le Néguev israélien. Deux sont déjà veuves, mais préfèrent rester dans l’État juif, et le fils de la troisième sœur sert actuellement dans les Forces de défense israéliennes.

Ftouh Souhail, Tunisie

Leave a Reply

*