| More

D’après Al Jezira, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas serait prêt à écouter toute proposition de la communauté internationale visant à reprendre les négociations et à ne pas demander à l’ONU de reconnaître l’Etat palestinien.

L’Autorité palestinienne envisage de reporter la reconnaissance de son Etat, prévue en septembre, à l’Onu, indique le journal panarabe londonien Asharq al Awsat, s’appuyant sur des sources palestiniennes ”bien informées”.

L’AP craindrait en effet de ne pouvoir tenir économiquement si les Etats-Unis lui retirent leur appui financier. Les Palestiniens redoutent aussi que les pays arabes ne tiennent pas leurs engagements en matière d’aide économique alternative, une fois la Palestine reconnue par l’Onu.

Néanmois Le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat a démenti les informations selon lesquelles l’Autorité palestinienne aurait prévu de repousser sa candidature pour la reconnaissance de leur indépendance aux Nations Unies.

“Le train de la reconnaissance (de l’indépendance) palestinienne a déjà quitté la gare et se dirige vers New York”, a déclaré M. Erekat

Le porte-parole du Fatah, Osama Al-Qawasmi a affirmé que l’Autorité palestinienne poursuivra l’établissement de ses institutions en vue de la reconnaissance d’un Etat palestinien en septembre prochain.

Le président de l’Autorité nationale palestinienne Mahmoud Abbas a appelé, ce samedi 26 aout 2011, les pays arabes à soutenir les efforts déployés par les Palestiniens pour obtenir une reconnaissance de leur Etat par l’ONU en septembre, selon une source palestinienne.

Au cours d’une conversation téléphonique, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a menacé de couper l’aide américaine aux Palestiniens s’ils ont recours à l’Onu en septembre pour reconnaître leur Etat, ont indiqué des proches du Premier ministre palestinien Salam Fayyad. Mme Clinton a transmis à M. Fayyad que cette menace sera mise à exécution si les Palestiniens ne donnent pas l’opportunité au gouvernement américain de tenter de relancer les pourparlers de paix avec Israël.

Hana Amira, membre exécutif de l’OLP a affirmé que les Palestiniens annuleraient leur projet de déclaration unilatérale d’indépendance en septembre prochain à l’ONU, si Israël acceptait des négociations de paix fondées sur les frontières de 1967 et acceptait de geler toutes les constructions juives en Judée Samarie et à Jérusalem-Est pour une durée de trois mois.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*