| More

Ahmed Naseem, le ministre des Affaires Étrangères de la République des Maldives etait en visite en Israël entre le 16 et 20 mai dernier.

Il s’agit de la première visite d’un ministre maldivien à Jérusalem. Au cours de sa visite organisée pour « créer des liens forts, autant amicaux que sociaux et économiques », Naseem s’est déjà entretenu avec le président Shimon Peres et a dîné avec le vice-premier ministre et ministre des Affaires Étrangères Avigdor Liberman.

Le ministre maldivien des Affaires Étrangères a déposé une gerbe à Yad Vashem et il a visité d’autres sites dans tout Israël. Il a rencontré également des représentants de l’Autorité palestinienne à Ramallah, pour une rencontre express de 30 minutes.
Ahmed Naseem a joué un rôle clé dans la démocratisation des îles Maldives. Il avait été emprisonné par l’ancien régime pour ses activités pro-démocratiques.

Israël et la République des Maldives entretiennent des relations diplomatiques depuis 1965. L’État Juif fut d’ailleurs le 3ème état au monde à reconnaitre la Nation musulmane des Maldives et l’ambassadeur d’Israël fut le premier à donner ses lettres de créances au Président des Maldives. Malgré tout, les relations ont été suspendues en 1974.
Ces relations ont commencé à s’améliorer au début des années 1990.

En septembre 2009, le ministre israélien des affaires étrangères Avigdor Lieberman et son homologue de la République des Maldives ont signés un tout premier traité de normalisation des affaires diplomatiques. Dans ce traité de reconnaissance et d’amitié mutuelle, il était prévu qu’Israël offre aux Maldives des services dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la culture. Il était également prévu de créer et de faciliter la passerelle pour les touristes entre les deux nations. En quelques mois, la République des Maldives est devenu “un pays de plus” à se rapprocher d’Israël.

Le gouvernement actuel entretient des relations d’appréciation et d’amitié avec Israël, les deux États ont signé trois accords dans les domaines de la santé, du tourisme et de l’éducation. En 2010, une délégation d’ophtalmologistes israéliens, emmené par l’organisation humanitaire “Les Yeux de Sion”, a visité les Maldives et a opéré gratuitement des dizaines de malades. La délégation a été coordonné et financé en partie par l’Agence d’Israël pour la coopération et le développement (MASHAV, un département du ministère israélien des Affaires Étrangères).

Aujourd’hui, les touristes israéliens peuvent se rendre dans la République des Maldives sans visa. Située en Asie du Sud-Ouest avec 1 199 îles, ce pays dispose de grands hôtels réservés aux étrangers dont ils sont souvent la seule construction, et dont sont éloignés les habitants du pays. Le gouvernement n’autorise la construction des hôtels que sur les îles désertes. Le tourisme constitue une des principales ressources financières des Maldives.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*