La Ville de Paris dévastée par des affiches antisémites

Depuis quelques jours , La mairie de Paris a mobilisé ses fonctionnaires pour enlever des affiches murales sauvages faisant la publicité d’un livre dénonçant la “mafia juive”, contre lequel le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a déposé plainte, a annoncé la Ville de Paris.

Le collage sauvage d’affiches portant en toutes lettres l’inscription “mafia juive”, suscite l’émoi depuis quelques jours à Paris.

Selon le président du BNVCA, Samy Ghozlan, ces affiches antisémites placardées sont régulièrement collées sur les murs de Paris et de la banlieue parisienne depuis le 12 novembre dernier. Elles représentent 3 hommes debout avec la mention la « mafia juive, les grands prédateurs internationaux ». La mairie de Paris précise qu’elle a mobilisé une unité capable d’intervenir 24 heures sur 24, qui a effectué à ce jour 38 sorties pour enlever ces affiches.

Le service municipal de voirie est intervenu ces derniers jours sur une quarantaine de sites afin de faire disparaître des affiches antisémites. La “Fonctionnelle”, service municipal de voirie de la capitale, mobilisable 24 heures sur 24, est jusqu’ici intervenue sur une quarantaine de sites, où figuraient parfois plusieurs exemplaires de l’affiche.

La ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a porté plainte la semaine dernière pour “incitation à la haine raciale à travers un affichage illégal”, relatif à ces affiches dénonçant “la mafia juive”.

Cette plainte s’ajoute à celle déposée par la ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ainsi qu’à d’autres déposées par plusieurs particuliers parisiens, a précisé Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNCVA).

Le climat d’antisémitisme actuel à Paris est prospère .Paris “héberge” le plus grand nombre des antisémites de la société Française et de toutes souches maghrébines, français de souches et antillais et guadeloupéens. Tout est bon pour ces antisémites appuyés par l’extrême gauche européenne pour crier leur haine des juifs et de propager leurs idéaux antisémites.

Des inscriptions antisémites ont été découvertes mardi matin sur le mur principal du centre culturel de la communauté juive à Saint-Laurent-du-Var, sur la Côte d’Azur, a-t-on appris mercredi de source préfectorale.

En 2008 des T-shirts pour femme portant des inscriptions antisémites étaient en vente dans une boutique de vêtements à Paris.

Il semble que même si l’antisémitisme a toujours existé en France, actuellement il remonte en flèche ; il y a même, matière à s’inquiéter. Il y’ a aussi une nette impression que les antisémites ne se gênent plus du tout et que ces affiches antisémites vont se multiplier…

Ce genre de choses fait penser au prélude d’une des plus cruelle période de histoire de France. La France a déjà été un terrain propice à l’antisémitisme (1). Mais de nos jours il est devenu politiquement correct d’être anti sioniste et par là même antisémite.

Ftouh Souhail

(1) Les Juifs vivaient en France depuis plus de mille ans lorsqu’en 1179, Philippe Auguste accéda au trône de France. Quatre mois après avoir pris les rênes du gouvernement, il fit emprisonner tous les Juifs qui vivaient sur ses terres et ne les relâcha qu’après qu’ils eurent payé une lourde rançon. L’année suivante (en 1181) il fit annuler tous les prêts faits aux Chrétiens par des Juifs (tout en prélevant pour lui-même une commission de 20%). Une année plus tard, il confisqua les terrains et bâtiments qui appartenaient aux Juifs et les expulsa de ses terres.