| More

Le président israélien Shimon Pérès s’est entretenu ce mercredi avec les parents de Guilad Shalit, qui devrait prochainement être libéré après la signature d’un accord entre Israël et le Hamas. Shimon Pérès a soutenu que la famille du soldat s’était battue pour lui “avec sobriété, respect et détermination”.

Aviva Shalit, la mère du soldat israélien détenu par le Hamas, a remercié ce mercredi tous ceux qui ont soutenu sa famille pendant les années de captivité de son fils. Guilad Shalit devrait rentrer prochainement chez lui après la signature d’un accord entre Israël et le Hamas.

“Nous avons attendu des jours, des semaines, et des années maintenant. Désormais nous attendons de voir Guilad rentrer chez nous”, a déclaré ce mercredi Noam Shalit, le père du soldat israélien détenu par le Hamas, au cours d’un entretien avec le président Shimon Pérès.

Vers 7h ce matin les ravisseurs de Guilad Shalit lui ont annoncé qu’il serait prochainement libéré, il est maintenant au courant de la transaction avec le Hamas, a indiqué une ”source fiable égyptienne” citée par la 10e chaîne de télévision israélienne. Cette source a ajouté que l’Egypte va accélérer lles démarches pour garantir que Guilad sera libéré dans la première phase de l’échange, encore avant Simhat Torah (fête de la Torah) qui tombe ce mercredi soir.

Des dizaines de militants pour la libération de Guilad Shalit se sont réunis ce mercredi 13 octobre 2011 une dernière fois ce matin dans la tente de protestation dressée devant le domicile du Premier ministre à Jérusalem. La famille Shalit doit empaqueter un peu plus tard ses effets et lever le camp pour rejoindre son domicile à Mitzpeh Hila en Galilée, en attendant la libération effective de Guilad dans les tout prochains jours.

Le médiateur israélien dans le dossier Shalit, David Meidan, a raconté que jusqu’au mois de juillet dernier, le Hamas avait refusé tout dialogue avec Israël, mais qu’il y a 3 mois s’était opéré un tournant. ”Nous avons reçu pour la première fois un papier pour conclure la transaction”. Il a ajouté que les mois passés, 6 séries de discussions indirectes avaient été menées pour aboutir finalement mardi matin à la signature de l’accord.

Les grands rabbins Yona Metzger et Shlomo Amar ont publié une déclaration conjointe dans laquelle ils se sont félicités de l’accord pour la libération de Shalit. “Nous appelons le peuple d’Israël à prier pour Guilad, et nous espérons que la joie ne sera pas accompagnée de douleurs ou de dégats causés par les conséquences de l’affaire”, ont écrit les rabbins.

Le président israélien Shimon Pérès a recus ce mercredi l’émissaire spécial du Premier ministre pour le dossier Shalit, David Meidan. Il lui remettra la liste des détenus palestiniens libérables dans le cadre de l’accord conclu avec le Hamas et d’autres documents juridiques. Après quoi M. Pérès rédigera les lettres de grâce de ces détenus.

Le médiateur israélien dans le dossier Shalit, David Meidan, a affirlé que jusqu’au mois de juillet dernier, le Hamas avait refusé tout dialogue avec Israël, mais qu’il y a trois mois s’était opéré un tournant. ”Nous avons reçu pour la première fois un papier pour conclure la transaction”. Il a ajouté que les mois passés, 6 séries de discussions indirectes avaient été menées pour aboutir finalement mardi matin à la signature de l’accord.

Le chef du Shin Bet, Yoram Cohen, a soutenu mercredi que les détails pratiques de l’accord Shalit n’étaient “pas encore finalisés”. “Le Hamas a réduit de manière significative ses exigences au cours des négociations”, a-t-il ajouté. Yoram Cohen, a soutenu ce mercredi que “90% de l’accord Shalit a été décidé il y a trois ans”. “Nous ne sommes pas partis de rien en juillet. La liste des noms (des prisonniers palestiniens libérés) était établie depuis longtemps”, a-t-il ajouté.

L’accord pour la libération de Guilad Shalit est beau cadeau à l’occasion de la fête de Souccoth. Elle débute ce mercredi soir (15 Tishri). Souccot est aussi la fête de la joie par excellence où les juifs célèbrent Dieu pour ses dons passés et pour ceux qu’Il prodiguera dans le futur.

La libération de Guilad Shalit apparaît donc comme l’aube qui pointe, entre la nuit noire et le lever du soleil. Les moments difficiles ne doivent aucunement nous faire oublier que le jeune soldat juif a bénéficié d’une Grande Grâce, celle où le Maître du Monde qui libéra son Peuple.

A mes amis israélites, bonne fête de Souccoth et bonne rentrée pour notre frére Guilad

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*