| More

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a remercié , ce jeudi, la chancelière Angela Merkel pour la fourniture par l’Allemagne d’un sixième sous-marin conventionnel de type Dolphin à Israël, selon un communiqué de son bureau.

“Une telle décision va permettre de faire face aux très lourds besoins de sécurité d’Israël à un moment particulièrement agité”, a affirmé le communiqué.

Binyamin Netanyahu a également souligné que ce sous-marin va aussi “contribuer à long terme à la sécurité de l’Etat juif”.

Israël et l’Allemagne ont signé un contrat pour la fourniture à la Marine israélienne d’un sixième sous marin ultra sophistiqué d’une valeur de 530 millions de dollars.

L’accord de vente a été signé le 21 mars 2012 par Thomas de Maizière, le ministre allemand de la Défense et Ehud Barak, son homologue israélien. Berlin a mis la main au portefeuille car l’Allemagne devrait financer un tiers du prix de ce sous-marin, soit 135 millions d’euros. Ce financement est le même que pour les bâtiments commandés il y a 6 ans.

Dérivé du type U-212 et aux dimensions relativement modestes, le sous-marin commandé par Israël sera mis en oeuvre, comme ses prédécesseurs, par un équipage de 30 hommes. Il peut emporter des torpilles (6 tubes de 553 mm et 4 de 650 mm) , ainsi que des missiles et des mines. La rumeur dit que ces submersibles pourraient être armés par des engins dotés d’ogives nucléaires… Mais à vrai dire, personne, hormis leurs équipages et les responsables israéliens, ne peut avoir de certitudes à ce sujet.

Après la guerre du Golfe de 1991, Israël décida de commander auprès de l’Allemagne deux nouveaux sous-marins conventionnels afin de remplacer ceux de la classe Gal, entrés en service en 1977 .Ce contrat fut signé avec des conditions très avantageuses consenties par le gouvernement dirigé alors par le chancelier Helmut Kohl. En 1994, un troisième submersible fut commandé par Israël.

En 2006, Israël avait commandé deux autres sous-marins (INS Tannin et INS Rahav), avec un autre en option. Par rapport à leurs prédécesseurs, ces bâtiments, prévus pour entrer en service en 2013 et en 2014, disposeront d’un système de propulsion anaérobie, ce qui leur permettra de rester en plongée plus longtemps.

Le premier sous-marin, l’INS Dolphin, est entré en service à la fin des années 1990. Les deux autres, l’INS Leviathan et l’INS Tekumah, suivirent de près. Actuellement, leurs missions consistent à mener des opérations d’interdiction et de surveillance. Ils sont également utilisés au profit des forces spéciales israéliennes.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*