| More

 

La saison de récolte des dattes vient de commencer en Israël et se termine en Octobre 2017.

 

 

Selon les professionnels, la récolte sera exceptionnelle cette année en quantité et en qualité suite aux conditions climatiques jugées très favorables indique la dernière note de la coopérative de palmeraies en Israël Hadiklaim.

 

 

Cette année, selon les estimations de la coopérative, la récolte comprendra plus de 30.000 tonnes de neuf variétés, principalement des Medjool, et suivi par des Barhi, Deglet Noor et Hayany.

 

Il semble, selon Hadiklaim, que cette campagne est parmi les meilleures de ces dernières années. A travers cette note, il est indiqué que les rendements et la production prévisionnels pour cette campagne annoncent une nette augmentation par rapport à la campagne précédente.

 

Ainsi, on apprendra que pour cette saison les températures élevées étaient bénéfiques pour que le fruit vienne à maturité. Aussi les palmiers ont aussi besoin de beaucoup d’eau.

 

Cette année, selon les estimations de la coopérative, la récolte comprendra plus de 30.000 tonnes de neuf variétés, principalement des Medjool, et suivi par des Barhi, Deglet Noor et Hayany.

 

Les prévisions des rendements et de la production de la datte pour la campagne 2017/2018 révèlent que la récolte totale des dattes globale en Israël dépassera les 30.000 tonnes.

 

Environ 50 % de la récolte des dattes de toutes variétés en Israël est exportée.La croissance sur le marché américain est énorme. Elle atteint 7000 tonnes (pour 60 millions de dollars), alors qu’il y a quelques années, elle n’était que de 60 à 70 tonnes.

 

 

Les Dattes israéliennes sont emballées dans 15 stations du groupement Hadiklaim situés à proximité des plantations des coopérateurs. Le groupement Hadiklaim travaille avec quelques 100 producteurs, dont 60 entreprises et coopératives kibboutzim et des dizaines de producteurs privés.

 

Actuellement et en pleine campagne de récolte, Hadiklaim s’enorgueillit du fait qu’il travaille avec quelque 100 producteurs, dont 60 entreprises coopératives et des kibboutz et des dizaines de producteurs privés.

 

Les fermes de dattes s’étendent le long d’Israël, près de la mer Galilée dans le nord, au Sud de la mer Morte, et vers le désert d’Arava jusqu’à Eilat.Toutes les variétés de dattes en Israël sont cultivées dans les zones qui s’étendent le long des vallées du Jourdain et de l’Arava parce que la faille syro- africaine, qui s’étend du Lac de Tibériade (mer de Galilée), dans le nord et la mer Morte au sud, offre les conditions de chaleurs parfaites pour la croissance des dattes.

 

 

Le Medjoul est la “reine” des dattes

 

De toutes les variétés de dattes, Medjoul est le must du must. Les dattes de la variété Medjool, très réputée mondialement, sont connues comme la « Reine des dattes ».

La Medjool, une date marocaine qui a déménagé en Californie, aux Etats-Unis, a immigré en Israël, et représente aujourd’hui 60% du marché de la datte israélienne. Grâce à la Medjool, Israël a conquis le marché mondial de la date et se placer en produit phare sur le marché  mondial.

 

 

La Medjoul avec son prix moyen est 10 fois plus élevé que le prix d’une simple datte,domine le marché devant les variétés Barhi , Deglet Nour et Hayany. Dans les années 70, l’Agence Juive en a importé quelques-uns pour les planter dans la Vallée de la Arava.

 

En raison de leur haute qualité (emballées comme des chocolats fins) les dattes israéliennes Medjoul sont les plus convoitées pour leur douceur, leur chair et leur grande taille. Ce produit est sollicité à travers le monde entier.

 

La variété Medjool est 3 fois plus grosse que les dattes moyennes pour un noyau de la même taille, elles sont donc très charnues. Leur chair est crémeuse, moelleuse et très fruitée. Alors que les dattes “normales” pèsent de 6 à 11 grammes pièce, la datte Medjoul pèse souvent entre 20 et 30 grammes. Elles représentent environ 35 pour cent du marché mondial.

 

Par ailleurs, les autorités publiques en Israël accordent une attention particulière à ce segment de l’économie en ayant pris de multiples mesures incitatives et encourageantes à l’encontre des opérateurs qui activent dans ce domaine.

 

Il y a trois périodes de ventes records en Israël : Rosh Hashana (septembre-octobre), Tou Bichevat (janvier-février) la Pâque (mars-avril), mais le fruit est présent en magasin toute l’année.

 

Souhail Ftouh

 

Leave a Reply

*