L’Austalien Steven Lowy, nouveau Président du Keren Hayessod -Appel unifié pour Israël

Le 10 mai 2019 lors de la conférence mondiale de Keren Hayessod à Jérusalem, les participants ont fait leurs adieux à David Koschitzky et ils ont souhaité la bienvenue à Steven Lowy (56 ans) en tant que nouveau Président du Conseil d’Administration Mondial du Keren Hayessod, appelé aussi « Appel unifié pour Israël ».

Né à Sydney en 1962, Steven Lowy est l’ancien codirecteur général de Westfield Corporation, une société australienne d’immobilier commercial et exploitant 40 centres commerciaux. Les actifs australiens, néo-zélandais et les actifs britanniques et américains de Westfield Corporation sont évalués à 29,3 milliards de dollars américains (1).

Six personnes exceptionnelles ont été reconnus, le 9 mai 2019,  pour leur leadership inspiré qui caractérise cette organisation depuis sa création. Jan Fischer (Allemagne); Vadim Gluzman (USA); Melanie Greenfeld (Australie); Sergio Oberlander Sum (Uruguay); Richard Prasquier (France); et “l’International Christian Embassy Jerusalem” (Israël).

.

Le Keren Hayessod est actif dans 60 pays et finance les travaux de l’Agence juive. À sa tête siège un comité installé à Jérusalem. Il est l’organe le plus important de collecte de fonds pour Israël. Institution nationale d’intérêt général, dotée d’un statut spécial conformément à la ‘Loi du Keren Hayessod’ promulguée en 1956 par la Knesset, le Keren Hayessod-Appel Unifié pour Israël est la pierre angulaire des relations entre Israël, le monde juif et les amis d’Israël.

Le Keren Hayessod est dirigé par un Conseil d’administration et un Exécutif, où siègent aux côtés de responsables israéliens les membres les plus importants du leadership de nos différentes campagnes à travers le monde. Un président mondial et un président du Conseil d’administration mondial, issu de l’une des campagnes, en sont les figures de pointe.

Son siège mondial est situé à Jérusalem ; des émissaires israéliens du KH sont délégués dans toutes nos campagnes importantes dans le monde.

Le Keren Hayessod, institution absolument apolitique et sans but lucratif, entretient des liens de coopération étroite avec de nombreux partenaires stratégiques en Israël, parmi lesquels l’Agence juive pour Israël, le Gouvernement et de très nombreuses municipalités et ONG.

 

Le Keren Hayessod-Appel unifié pour Israël a été fondé à Londres en 1920, avec pour objectif le recueil de fonds pour financer la tâche historique du retour du peuple juif sur sa terre ancestrale.

Keren Hayessod est le fonds national de construction en Terre d’Israël, et l’organisme central financier du mouvement sioniste mondial, ainsi que celui de l’Agence juive. Il a été fondé par décret du Comité exécutif sioniste à Londres en 1920.

Avec la création de l’État d’Israël, le Keren Hayessod couvre une partie des frais relatifs aux efforts d’immigration et d’intégration ; il finance l’implantation humaine, la sécurité des personnes, les stages de formation professionnelle, l’aménagement des ressources d’eau, les travaux publics, l’aide aux chômeurs, les constructions et l’investissement dans les entreprises financières centrales telles que la Société d’électricité, les usines d’extraction de la mer Morte et la société navale nationale « ZIM ».

Jusqu’en 1948, le Keren Hayessod récupère la somme de 143 millions de dollars, qui lui permet de financer l’immigration et l’installation d’un demi-million d’immigrants, et contribue à la fondation de 257 implantations sur toute la surface d’Israël.

Avec la naissance du pays, il remplit ses fonctions en collaboration avec l’État d’Israël, dans les domaines de l’immigration, de l’intégration et de l’implantation. Les budgets disponibles proviennent principalement des Juifs de la diaspora, et 1 400 000 immigrants, originaires de tous pays, en bénéficient. Il prend également en charge 96 000 cas d’immigration d’enfants, pour lesquels il crée et développe 500 implantations agricoles. Il construit aussi 250 000 logements, fonde des villes de développement où il installe 250 000 immigrants, crée des écoles d’apprentissage intensif de l’hébreu dans lesquelles étudient 100 000 immigrants.

Depuis sa création, le Keren Hayessod a été et reste à l’avant-garde de la construction, de la croissance et du spectaculaire développement d’Israël. Son histoire est inextricablement mêlée à celle de l’Etat, du Peuple d’Israël et des communautés juives dans le monde. Durant ses premières années, le Keren Hayessod s’est consacré à l’Aliya, a fondé plus de 900 localités urbaines et rurales et développé les infrastructures économiques, éducatives et culturelles de l’Etat en gestation.

Le Keren Hayessod a depuis contribué à la création d’organisations nationales et publiques comme la compagnie aérienne nationale El Al, l’Université hébraïque, la Compagnie israélienne d’électricité, l’Orchestre philharmonique d’Israël et tant d’autres.

Le Keren Hayessod a joué un rôle central dans le rassemblement du peuple et a pris une part vitale à la mobilisation des ressources destinées à créer quelque chose à partir de rien, à cette épopée unique, la plus passionnante entreprise de résurrection nationale de l’histoire de l’humanité.
Le Président Shimon Pérès, 2010

 

Aujourd’hui, les valeurs universelles judéo-chrétiennes poussent le Keren Hayessod à élargir ses activités qui s’inscrivent pour bon nombre d’entre elles dans le social, l’humanitaire et la recherche scientifique. Ces valeurs mettent en avant le principe du « Tikoun Olam – Réparons le monde » pour les populations vulnérables. Les programmes du Keren Hayessod qui répondent à ces critères sont appelés : Keren Hayessod – Réparons le monde.

Le Keren Hayessod organise des campagnes de collecte de fonds dans plus de 40 pays, auprès de 60 communautés à travers le monde, ainsi que chez les Amis d’Israël en coopération avec des bureaux et des leaders locaux, le tout en neuf langues différentes. Ces partenariats sont fondés sur un engagement commun en faveur du peuple d’Israël, le Keren Hayessod servant de ‘pont’ légal et organisationnel entre Israël et les campagnes à travers le monde.

Souhail Ftouh

(1) Westfield a entrepris des activités de propriété, de développement, de conception, de construction, de gestion de fonds / d’actifs, de gestion immobilière, de location et de marketing pour ses centres. Son portefeuille comprenait des participations dans 40 centres commerciaux situés aux États-Unis et en Europe, regroupant environ 7 500 points de vente au détail et un actif total géré dépassant 28,5 milliards de dollars. Elle exploitE également Westfield Labs, un centre de technologie et de conception basé au Westfield San Francisco Center.