| More

L’Autorité palestinienne s’apprête à lancer une vaste campagne médiatique dans le monde entier en vue de son recours à l’Onu en septembre pour la reconnaissance d’un État palestinien indépendant.

L’AP a déjà mobilisé tout son appareil diplomatique, les chefs de communautés palestiniennes de par le monde et les organisations d’étudiants palestiniens pour promouvoir le soutien international à sa démarche à l’Onu. Dans le cadre de cette campagne intitulée ”Palestine – le 194e État”; des défilés et autres manifestations de soutien en Judée-Samarie et ailleurs sont notamment prévus le jour du vote à l’Onu.

Mahmoud Abbas a confirmé le 16 aout que l’Autorité palestinienne solliciterait le statut de membre à part entière de l’Onu lors de son Assemblée générale en septembre.

“La candidature sera soumise au secrétaire général Ban Ki-moon”, a dit Mahmoud Abbas lors d’une conférence de presse à Sarajevo au terme d’une visite de trois jours en Bosnie pour rallier des soutiens à son initiative.

Les Palestiniens présenteront leur demande de pleine adhésion aux Nations unies le 20 septembre, a déclaré le 13 aout le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki. La requête sera remise au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le jour de l’ouverture de la prochaine Assemblée générale de l’ONU à New York.

A la suite de l’annonce palestinienne selon laquelle les Palestiniens déposeront leur requête pour la reconnaissance d’un État devant l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 septembre, des sources politiques en Israel ont indiqué que cela révèle “que Mahmoud Abbas a décidé de renoncer aux négociations directes”.

“Le Premier ministre Benyamin Netanyahu continue de penser que les avancées dans le processus de paix ne pourront advenir que par le biais de négociations directes, et non par celui de décisions unilatérales”, ont ajouté ces mêmes sources.

Dans son éditorial du 8 août 2011, le New York Times, l’un des journaux les plus importants aux Etats-Unis, condamne l’intention des Palestinens de saisir l’Onu en septembre pour reconnaître unilatéralement leur Etat. Il affirme que ” si les Etats-Unis sont obligés de freiner par la force la proclamation de l’Etat palestinien, cela nuira à toutes les parties impliquées ”, ajoute encore le journal.

Israël risque surtout de rencontrer des obstacles doubles en septembre à l’Onu, alors que les Palestiniens déposeront leur demande de reconnaissance pour un Etat indépendant. En effet, le Liban prendra la présidence du Conseil de sécurité, et le Qatar celui de l’Assemblée générale. Cette double présidence arabe à l’Onu pour septembre peur provoquer des difficultés en vue pour Jérusalem.

Le président libanais Michel Sleimane a promis que son pays, qui assurera dès le 1er septembre la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Onu, soutiendra la demande palestinienne d’adhésion à l’Onu, et l’accompagnera jusqu’à son aboutissement. Propos tenus lors d’une rencontre, le 17 aout, au Liban avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Dans leurs campagnes pour une déclaration unilatérale d’indépendance en septembre, les palestiniens ont aussu reussi à joindre leurs efforts avec la Ligue Arabe.

Le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat a déclaré, le 11 aout 2011, qu”une délégation arabe avait été établie pour tenter d’obtenir le soutien des membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour la reconnaissance en septembre de l’Etat palestinien.

Une délégation de ministres arabes des Affaires étrangères va rencontrer les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et les exhorter à voter pour un Etat de Palestine à l’ONU, a annoncé Saëb Erakat.

Cette délégation, dirigée par le chef de la diplomatie du Qatar, va rencontrer les cinq membres permanents (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Chine et Russie) pour les exhorter à voter en faveur de l’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU, a déclaré M. Erakat

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*