| More

Mitt Romney, l’un des favoris à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine, a promis mardi lors d’un débat avec ses rivaux qu’il se rendrait en Israël pour son premier voyage en tant que président s’il était élu à la Maison Blanche en 2012.

Les huit candidats à l’investiture républicaine débattaient mardi soir, à Washington, de la sécurité nationale des Etats-Unis. “Si je suis président des Etats-Unis, mon premier voyage à l’étranger ce sera d’aller en Israël pour montrer au monde que nous sommes concernés par ce qui arrive dans ce pays et dans cette région”, a déclaré M. Romney.

Mitt Romney a été gouverneur républicain du Massachusetts de 2003 à 2007. Candidat à l’investiture républicaine à l’élection présidentielle américaine de 2008, il l’est de nouveau pour celle de 2012.

Né le 12 mars 1947 à Michigan, il se lance pour la première fois dans la vie politique en 1994. Il se présente sous les couleurs républicaines aux élections du Sénat contre Edward Kennedy. Romney est battu, mais obtient 41 % des suffrages, le meilleur score jamais obtenu par un candidat contre Kennedy

En 2004, il fait activement campagne pour le président George W. Bush dans le New Hampshire et le Michigan, sans succès puisque ces deux États sont gagnés, de justesse, par le candidat démocrate à la présidence, John Kerry, par ailleurs sénateur du Massachusetts.

En décembre 2005, un sondage le classe 31e gouverneur le plus populaire des Etats-Unis.

Mitt Romney, grand ami sincère d’Israël, s’est rapidement positionné comme une alternative à Obama pour les contributeurs juifs de New York, du New Jersey, de Floride et de Californie. Dès 2008, il a prouvé par ses actions et ses discours son amitié envers Israël : « je suis un fervent supporter d’Israël » déclarait-il juste après Plomb Durci !

Le 2 juin dernier, Romney annonce sa candidature à l’investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle de 2011

Le candidat républicain à la présidentielle Mitt Romney, comme d’autres Républicains, tente de capitaliser sur l’affaiblissement du soutien des Juifs au président Obama. Ils étaient presque 81% à voter pour lui lors des dernières élections. Aujourd’hui, ils ne seraient plus que 50%.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*