| More

Si vous êtes israélien, il est probable que le nom Roberto Carlos n’évoque rien pour vous (1)

Bien que peu connu en Israël, les pays parlant le portugais vénèrent le chanteur Roberto Carlos. A son crédit, 120 millions de disques vendus, 57 albums, une douzaine de films et 3 Grammy. Il arrive en Israël accompagné d’une délégation de riches brésiliens et de 1500 pèlerins. Il devrait même rencontrer pour une ”photo-souvenir” le président israélien Shimon Pérès.

Son concert prévu ce mercredi à la piscine du Sultan à Jérusalem, largement médiatisé, sera retransmis au Brésil et dans 115 pays pour le prochain Noël. Il chante essentiellement des ballades et chants romantiques.

Né à Cachoeiro de Itapemirim dans l’État de Espírito Santo, Roberto Carlos est le quatrième et dernier enfant de l’horloger Robertino Braga et de la couturière Dona Laura Moreira Braga.

Poussé par sa mère, Roberto Carlos chanta pour la première fois à neuf ans, dans une émission pour enfants de la Rádio Cachoeiro de Itapemirim. Il se présenta en chantant Amor y más amor. Roberto Carlos s’imposa et finit premier – en gagnant un paquet de bonbons.

Surnommé en tant qu’enfant Zunga, Roberto Carlos apprend à jouer de la guitare et du piano tout d’abord avec sa mère puis par la suite dans le Conservatoire Muscial de Cachoeiro do Itapemirim. Son idole à cette époque était Bob Nelson, un chanteur toujours déguisé en cowboy et qui chantait des chansons du genre country en portugais.

Roberto Carlos est un Julio Iglesias brésilien. En1967, il est la vedette d’un film à sa gloire qui n’a pas fait date : « Roberto Carlos em Ritmo de Aventura » (Roberto Carlos au rythme de l’aventure). En pleine époque yéyé, il y chante « Quando » accompagné par un groupe et un son « à l’anglaise ». Ce qui fera dire à ses fans qu’il a inspiré les Beatles ? Une des scènes du film est tournée sur la terrasse de la tour Copam à São Paulo… une année avant le célèbre Rooftop Concert. CQFD…

Roberto Carlos c’est d’abord et avant tout « o Rei » – le roi de la variété auriverde depuis bientôt cinquante ans. Le roi Roberto Carlos a chanté en France au passé. Une belle chanson « la guerre des gosses ». On peut aussi trouver ses videos en youtube. Il a vendu 120 millions de disques au monde.

Ftouh Souhail

(1) A ne pas confondre avec l’arrière gauche Roberto Carlos da Silva Rocha, le footballeur brésilien né le 10 avril 1973 à Garça (Brésil).

Leave a Reply

*