Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo est prêt à se rendre au Maroc dans le cadre d’une tournée régionale début décembre 2019 pour discuter de la normalisation des relations avec Israël, ont annoncé mercredi des responsables américains.

Pompeo, le plus haut responsable américain en visite au Maroc depuis l’élection de Donald Trump à la présidence, arrivera à Rabat le 4 décembre, où il rencontrera le roi Mohammed VI, a annoncé le département d’Etat.
Le Maroc est un « partenaire essentiel pour nous », a dit un responsable du Département américain des Affaires étrangères.

« Le Maroc joue un grand rôle à travers la région en tant que partenaire important dans la promotion de la tolérance (et) a aussi des liens et une relation apaisés avec Israël », a-t-il indiqué à des journalistes, sous couvert d’anonymat.

L’Egypte et la Jordanie sont les deux seules nations arabes à avoir signé un accord de paix avec Israël mais le Maroc, ainsi que d’autres Etats du Golfe comme Bahreïn, ont assoupli le boycott du monde arabe contre l’Etat hébreu.

Il y a une semaine, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a défendu la réunion des représentants de la société civile arabe de 15 pays, dont le Maroc, à Londres, afin de lancer une initiative appelant à la fin de l’isolement d’Israël dans la région.

« Il est temps que les pays arabes abandonnent le boycott et engagent Israël« , a déclaré Pompeo dans un message publié lundi sur son compte Twitter.

Le New York Times a dévoilé une nouvelle initiative, dirigée par des journalistes arabes, des artistes, des politiciens et des diplomates, visant à promouvoir la coopération arabe avec Israël et à inciter les peuples arabes à l’accepter.

Approfondir le partenariat bilatéral entre les USA et le Maroc

Les Etats-Unis et le président Donald Trump « apprécient grandement les relations croissantes et de longue date » avec le Maroc, a déclaré le 8 novembre Ivanka Trump, tout en saluant le leadership du roi Mohammed VI sur des questions cruciales.

« J’ai eu l’honneur de parler à Sa Majesté le Roi et Le remercier pour Sa généreuse hospitalité lors de la visite de notre délégation dans le magnifique pays du Maroc« , avait écrit Ivanka Trump sur Twitter après un échange avec le Souverain.

Durant sa visite de deux jours au Maroc, Mme Trump et le président directeur général de la Millennium Challenge Corporation, Sean Cairncross, ont rencontré des membres du Gouvernement, dont le Chef du gouvernement, Saad Dine El Othmani, et le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Ces réunions ont porté notamment sur les moyens d’approfondir le partenariat bilatéral
Les Forces royales air vont probablement recevoir un avion F-16B, à titre gratuit via le programme EDA, annonce une note du ministère des Affaires étrangères des Etats-Unis.Les Forces royales air vont probablement recevoir un avion F-16B, à titre gratuit via le programme EDA, annonce une note du ministère des Affaires étrangères des Etats-Unis

Pour rappel, le programme EDA ou Excess Defense Articles est géré par la DSCA (Agence de coopération pour la sécurité et la défense américaine).

Chaque année, cette Agence publie des listes de matériels qu’elle met à la disposition de ses alliés et partenaires dans le domaine de la défense. Ces matériels sont transférés au titre de dons ou vendus à leur valeur du jour.

Dans le cadre de ce programme, le Maroc a bénéficié de chars Abrams, de camions lourds, de mitrailleurs lourds…

Souhail Ftouh