| More

aut2
Le commandant de l’Armée de l’Air française, le général Denis Mercier, à bord d’un F-15 d’Israël Air Force

Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, s’est rendu récemment en visite officielle en Israël.
Lors de sa visite, le général Mercier a pu effectuer un vol en F-15I, la version israélienne du F-15 américain. 

Le commandant de l’Armée de l’Air a pu décoller à bord d’un avion F-15I de la flotte israélienne et a déclaré : “c’est un grand avion doté de beaucoup de puissance. C’était une expérience très forte de voler avec pour la première fois.”

Sur la signification de ce vol en F15, il faut rappeler que dans ce genre de visite officielle, l’autorité invitante prévoit toujours une activité qui permet de relâcher un peu la tension des réunions de travail.

D’ailleurs c’est parfois dans les activités non officielles que la confiance se crée et que des avancées significatives peuvent être obtenues. Ce n’est pas le vol en F15, ni aux USA ni en Israël, qui motive le général Mercier, c’est l’opportunité de raviver une fraternité d’armes avec son homologue israélien, gage d’une meilleure coopération future. 

ait

Le général Denis Mercier a aussi rencontré des anciens pilotes israéliens qui ont volé à bord du Mirage français en 1967.
Au cours de sa visite, il a rencontré le commandant de l’Armée de l’Air israélienne, le général de division Amir Eshel.

Selon Tsahal,  ce voyage a été “l’occasion de rencontres avec le général Amir Eshel (son homologue, israélien ) et d’entretiens concernant les défis quotidiens présents au Moyen-Orient. La coopération existante ainsi que les intérêts communs entre les deux puissances aériennes ont également été évoqués”.

aut3
Le commandant de l’Armée de l’Air française, le général Denis Mercier s’est rendu dans une base aérienne de Tsahal

Le général Denis Mercier a servi en tant que pilote de chasse de l’Armée de l’Air française aux commandes des avions Mirage 2000 et Rafale. Durant son mandat de commandant des forces aériennes françaises, il a souhaité renforcer les relations avec son homologue israélien, une coopération entre les deux pays qui existe depuis déjà près de cinquante ans.

L’Armée de l’Air française est la quatrième plus grande flotte aérienne au monde. Cette année, l’Armée de l’Air française fête ses 105 ans et est considérée comme la plus vieille armée de l’air au monde.

Dans le cadre de la coopération franco-israélienne, les Israéliens aident les Français pour leurs essais de missiles anti-missiles Aster, en fournissant des cibles reproduisant la trajectoire d’un Scud (1). Le drone Harfang, actuellement en usage en France, est développé en collaboration avec l’ingénierie aéronautique israélienne.

Il y a bien longtemps qu’Israël s’est détourné des produits aéronautiques français ( politique pro-arabe de Gaulle et l’embargo sur les mirage V en 1967) et aujourd’hui c’est plutôt la France qui est demandeuse de technologie israélienne… 

Souhail Ftouh

(1) http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Israel-aide-la-France-a-tester-ses-armes-antimissiles-actualise_a522.html

Leave a Reply

*