| More

Selon le site du journal Capital .fr, le groupe ”Alstom a signé un contrat EPC (ingénierie, approvisionnement et construction) d’une valeur d’environ 500 millions d’euros avec la compagnie israélienne Dalia Power Energies pour la construction de la centrale électrique au gaz de Tzafit en Israël (835 MW) ”.

Selon Capital.fr : ”Ce projet marque l’entrée d’Alstom sur le marché israélien du gaz et constituera la plus importante centrale électrique privée du pays. Alstom signera dans les prochaines semaines un contrat d’exploitation et de maintenance de vingt ans, couvrant l’exploitation quotidienne et la maintenance de l’installation”.

Le contrat EPC, qui doit être enregistré au deuxième semestre de l’exercice 2011-2012, prévoit la fourniture et la construction de deux unités à cycle combiné de 417 MW, le DCS Serie 6 d’Alstom, et l’ensemble des travaux de génie civil associés et les équipements auxiliaires et de commutation permettant de connecter la centrale au réseau. Chaque unité sera basée sur une turbine mono-arbre KA26 d’Alstom et équipée d’une turbine à gaz GT26, d’une turbine à vapeur, d’un générateur et d’un générateur à vapeur à récupération de chaleur (HRSG).

La centrale, située à 40 km au sud-est de Tel-Aviv, devrait être mise en service en 2014.

“Ce projet marque l’entrée d’Alstom sur le marché israélien du gaz et constituera la plus importante centrale électrique privée du pays”, a précisé le groupe français dans un communiqué.

“La récente découverte de vastes réserves de gaz à proximité des côtes israéliennes encouragera de nouveaux investissements pour les centrales à cycle combiné alimentées au gaz naturel”, a encore ajouté le spécialiste français des infrastructures d’énergie et de transport.”

Leader mondial dans les domaines des infrastructures de production d’énergie et du transport ferroviaire, Alstom conçoit, fabrique et fournit une gamme très large de centrales de production d’électricité clés en main (ingénierie, équipement, construction) utilisant des turbines à gaz et à vapeur de grandes puissances.

Avec deux partenaires locaux en Israel, Rotem Industries et Gefen Biomed Investments, le groupe français Alstom a crée une société de financement, baptisée Horizon, dont il est l’actionnaire majoritaire et qui a pour objectif de soutenir le développement de start-up innovantes dans les cleantech, via notamment des prises de participation (1) .L’entreprise prévoit de financer une dizaine de projets d’ici à 2014.

Fin 2009, une bataille importante s’était déroulée dans pays pour prendre le contrôle du champion national du solaire thermique, Solel. Areva et Alstom s’étaient positionnés selon l’agence Bloomberg, mais c’est l’allemand Siemens qui l’a emporté.

Ftouh Souhail

(1) Alstom détient en Israel une société nommée « Horizon » détenue à 50% par Alstom, à 30% par Gefen et à 20% par Rotem Industries, et implantée à Dimona, dans le sud d’Israël

One Response to “Le français Alstom va construire une centrale électrique en Israël”
  1. Dr. EL DAN says:

    Pourquoi donner encore se travail a cette société. Cette société du a construit le train de banlieue nous a insulté pour couper le cordon alors là c’était autre chose par ce que ce train circule dans Jérusalem est. Pourquoi n’avoir pas refuser se travail du chantier du chemin de fer . Non il là accepter par lâcheté mais pour couper le cordon alors c’était autre chose. Et elle veut de nouveau s’octroyer ce chantier de la station de gaz. Cette société va tout faire pour retarder la finition si elle fait se travail. Le gouvernement interviendra comme de Gaule l’avait fait et vu la politique anti-israelienne de la France.

  2.  
Leave a Reply

*