| More

Le géant des lunettes basé en Italie, Luxottica, a annoncé être parvenu à un accord pour acheter la compagnie israélienne Erroca.

Fondée en 1987, Erroca a été gérées tout au long de ses 23 ans avec réussite avec croissance inégalée. Tout au long de son expansion, elle s’est développée en une marque forte et de bonne réputation, produisant sa propre qualité élevée, des labels de mode moderne et branché.

Erroca a réussi à arriver en tete du marché en Israel, dans lequel elle est respectée comme la seule chaîne de lunettes de soleil dominante en son genre dan,s la pays , profitant de la croissance de la chaîne d’accumulation des revenus.

Avec plus de 23 ans d’expérience, elle est devenue parmi les meilleurs experts en garantissant que ses produits sont construits à la perfection. Erroca a constamment pris en considération les besoins des clients et des habitudes d’achat pour faire l’ajustement de lunettes de soleil pour tous ses consommateurs. Erroca vise à offrir des lunettes de soleil de haute qualité à la mode à des prix abordables.Ses produits ont été spécialement conçus d’une façon où la beauté, la couleur et la qualité de chaque paire de lunettes de soleil de marque Erroca sont affichés avec fierté.

Erroca a plus de 60 succursales à travers Israel.Le géant international des lunettes Luxottica a annoncé qu’elle a signé avec 20 M € un contact pour acheter la société israélienne Erroca leader au Proche- Orient dans la fabrication des lunettes de soleil.

Le groupe italien, qui fabrique de nombreuses paires de lunettes sous licence pour de grandes marques, a vu ses ventes de lunettes de soleil fortement progresser dans le monde grâce à une météo estivale.

L ‘année 2011 s’annonce plutôt bien pour Luxottica, qui aborde le second semestre « sur des bases optimales ». Le fabriquant de lunettes italien connu pour ses marques comme Ray Ban, Persol ou Oakley a en effet annoncé ce lundi soir avoir enregistré une hausse de 13% de son résultat net au premier semestre, par rapport aux six premiers mois de l’année dernière, à 277 millions d’euros.

Sur la période, son bénéfice d’exploitation a enregistré une augmentation de 12,7%, à 484 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en progression de 7%, à 3,2 milliards d’euros (+9,3% à taux de change constants).

Le groupe dirigé par Andrea Guerra explique qu’il bénéficie « d’un contexte macroéconomique global positif dans son ensemble », ce qui lui a permis d’améliorer sa situation dans pratiquement toutes les régions du monde où il est présent.

Au deuxième trimestre notamment, Luxottica déclare « avoir été en mesure de croître de manière importante sur les marchés fondamentaux » que sont pour lui l’Inde et la Chine, mais aussi le Brésil, le Mexique et la Turquie. Et ce, malgré une évolution défavorable du taux de change entre le dollar et l’euro.

« Les performances ont également été excellentes en Europe, au Moyen-Orient, dans le Sud-Est asiatique et en Amérique latine », se félicite Andrea Guerra.

Luxottica tire toujours avantage, du reste, de la multiplicité des marques pour lesquelles il travaille. Le segment du luxe confirme sa très bonne tenue, avec par exemple Chanel, Prada, Burberry, Tiffany et Ralph Lauren.

Le fabriquant italien également très présent dans la distribution qualifie en outre d’ «exceptionnels » les résultats de Sunglass Hut, la chaîne de magasins américains achetée il y a exactement dix ans, laquelle vient d’inaugurer de nouveaux points de vente au Brésil et en Chine. Son autre enseigne de distribution outre-Atlantique, LensCrafters, acquise quant à elle en 1995, « confirme son rôle de référence dans le secteur optique de l’Amérique du Nord ».

Dans ce contexte, l’endettement net du groupe, rapporté à l’excédent brut d’exploitation (Ebitda), a pu redescendre sous la barre des 2% fin juin, avec 2,1 milliards en valeur absolue et après distribution de 200 millions d’euros de dividendes au titre de l’exercice 2010 (3).

Ftouh Souhail

(1) Italy’s Luxottica acquires Israel’s Erroca Sunglasses – (Ynet)

(2) www.erroca.co.il

(3) Source: http://www.lesechos.fr

Leave a Reply

*