| More

La tendance aujourd’hui dans les pays occidentaux est d’accuser le gouvernement israélien du gel des négociations avec les Palestiniens pour arriver à la solution souhaitée de deux Etats.

Cette tendance est renforcée ces temps derniers par les attaques dans ce même sens de dirigeants politiques israéliens d’opposition qui par considérations préélectorales ne craignent pas, ce faisant, de tomber au comble du ridicule. N’ont-il pas été eux-mêmes, quand ils étaient au pouvoir, incapables de faire aboutir ces négociations ?

Certes la propagande arabe n’a pas eu grand mal à convaincre l’opinion publique occidentale que les implantations juives étaient et sont la cause principale du conflit .Mais qu’en est-il vraiment ?

Rappelons qu’en Juillet 2000 Ehoud Barak, alors premier Ministre, s’était engagé lors de conversations avec Arafat sous l’égide du Président Clinton, à démanteler ces implantations, acceptant l’établissement d’un Etat palestinien sur 97 % de la Judée-Samarie et 100 % de la bande de Gaza…Mais les Palestiniens, comme réaction, déclenchèrent “l’Intifada al-Aqsa”, une guerre utilisant des bombes humaines explosant dans les concentrations de population civile en Israël : ils ne pouvaient pas accepter la seule condition posée en contrepartie par Barak que les Palestiniens s’engagent à ce que l’accord qu’il proposait “mette fin au conflit”.

Rappelons également qu’en 2008 Ehud Olmert à son tour proposa de nouveau à Mahmoud Abbas ce même plan de paix incluant même l’abandon de Jérusalem-est avec le mont du Temple et le mur occidental et le transfère en Israël de quelques milliers de réfugiés palestiniens. Mais cette proposition fut également rejetée par l’OLP. Dans une interview publiée dans le Washington Post du mois de mai 2009 Mahmoud Abas expliqua que ” les écarts étaient encore trop importants”.

Une tentative supplémentaire a été faite ensuite par le Président Obama qui demanda au gouvernement israélien de geler durant neuf mois toute construction dans les implantations comme condition à la reprise des négociations…Israël accepta et se soumit à cette condition, mais les Palestiniens eux ont continué dans leur refus de reprendre les négociations.

Rappelons enfin la dernière tentative israélienne de reprendre les négociations quant Natanyahu dans sa « Déclaration de Bar Ilan » annonça qu’il était prêt à des négociations qui aboutiraient à l’établissement de deux Etats, l’un palestinien et l’autre juif….C’en était trop pour les Palestiniens ! S’engager à ce qu’il y ait un Etat juif alors que leur objectif fondamental est d’effacer de la région toute entité juive israélienne ? Il n’en est pas question.

…Et le Monde occidental dans son aveuglement se refuse obstinément de prendre conscience de cet état de fait qui est la cause fondamentale du conflit arabo-israélien qualifié depuis 1967 de palestino israélien.

En voici d’ailleurs, ci bas, quelques exemples de confirmation de la bouche même de dirigeants palestiniens de l’OLP, et à leur tête Mahmoud Abbas, considérés par le Monde occidental comme “modérés et partenaires privilégiés aux négociations de paix”.

N’est-il pas temps que le Monde occidental, tellement intéressé à l’établissement de la paix dans notre région, sorte de son aveuglement afin de pouvoir y contribuer réellement ?

Dr Zvi Tenney
Ambassador of Israel (ret)
www.zvitenney.info

Leave a Reply

*