| More

 

Deux libanais  ont été accusés de tentative d’assassinat de la député libanaise, Bahia Hariri. Cette tentative d’assassinat a été dévoilée juste après la démission depuis Ryad de son neveu le Premier Ministre Saad Hariri, le 4 novembre 2017.

Le premier juge d’instruction militaire, Riad Abou Ghida, a accusé, le 4 janvier, Mohammad Mustafa al-Dabet d’avoir opéré depuis le Liban pour le compte de Walid al-Naqouzi, un agent libanais résidant actuellement en ‘Israël’.

Selon l’allégation du juge militaire  le plan des services de renseignement israéliens consistait d’assassiner la député Bahia Hariri afin de provoquer des troubles au Liban.

Le médias Libanais prétendent  que al-Dabet a reconnu avoir été chargé de collecter des informations sur les dirigeants du Hezbollah résidant dans la ville de Saïda (sud Liban ).

Il  semblerait que cette accusation va dans le sens des intérêts du Hezbollah avant les élections parlementaires qui se tiendront  le 6 mai prochain.

Les accusations d’espionnage au Liban ne sont pas rares. Le mois dernier, un acteur libanais est accusé d’avoir collecté des renseignements sur les affaires intérieures pour le compte du Mossad.

Le procureur militaire en chef du Liban avait inculpé Ziad Itani, un acteur et écrivain libanais, accusé de collaboration avec Israël et de possession de drogue.L’affaire avait saisi le Liban à une période de tension intérieure accrue à cause de la démission du Premier ministre soutenu par les Saoudiens, Saad Hariri.

La Sûreté générale libanaise prétend qu’après des mois d’enquête au Liban et à l’étranger, elle a réussi à confirmer les faits reprochés à Ziad Itani  en affirmant que l’acteur “a avoué les faits  durant son interrogatoire”.

Plus ignoble encore, la Sûreté générale ajoute qu’Itani a été recruté par le Mossad, à partir sa page sur Facebook, à travers une belle fille, grande, brune, aux yeux verts qui s’est présentée pour lui sous l’appellation Colette Vianvi.”

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*