| More

Rabbi-Ovadia-Yosef
Le rabbin Ovadia Yossef est décédé lundi à l’âge de 93 ans, provoquant une onde de choc

C’est un jour de grande tristesse pour Am Israël : Rav Ovadia Yossef,  figure incontournable de la vie politique et religieuse en Israël, depuis des dizaines d’années, a rejoint son Créateur ce lundi 7 octobre 2013. Le Tsadik se trouve au Gan Eden.

Des milliers de personnes sont arrivés à son domicile, rue Hakablan 45, pleurant et effectuant la Kri’a (déchirure de la chemise en signe de deuil).Rav Shmouel Auerbach est tombé en larmes en apprenant la nouvelle. Depuis l’annonce du décès, le groupe de sauvetage “I’houd Atsala” est contactée pour de nombreux évanouissements et faiblesses.

Dans la rue, on pleure, des jeunes filles aux mamans en passant par toute cette génération de Juifs qui a été influencée depuis des dizaines d’années par les décisions halakhiques de cet homme hors du commun.

Le Rav Chlomo Amar, ancien Grand Rabbin d’Israël a déclaré, lors d’une courte allocution devant l’hôpital Hadassa de Jérusalem où le Rav Ovadia est décédé :“Il ne s’agissait pas du ‘Grand de LA génération’ car sa grandeur a dominé plusieurs générations.”.  
Le Rav Aryé Dehry, leader du Chass (mouvement ultra-orthodoxe séfarade dirigé depuis sa création par le Rav Ovadia) :“Malheur à moi d’avoir atteint ce jour où je suis contraint d’annoncer le décès de notre père, notre guide, le soleil s’est éteint…nous sommes orphelins. Hachem a donné, Hachem a repris, que le nom d’Hachem soit loué à tout jamais ! Maitre du monde, nous acceptons Ton décret mais comment pourrions-nous continuer tous seuls ? Qui nous guidera, nous nous sentons vraiment orphelins”.

Le monde politique israélien dans son ensemble s’incline devant la grandeur de cet homme qui a passé sa vie à diffuser la Torah. 

Le Président de l’Agence Juive, Natan Sharansky, a fait part de sa tristesse suite au décès de l’ancien Grand Rabbin d’Israël, le Rabbin Ovadia Yosef. Voici sa déclaration :

“Le Rabbin Ovadia Yosef a été une des plus grandes autorités rabbiniques ayant construit la nation israélienne sur la terre d’Israël. Des communautés juives entières sont rentrées en Israël grâce aux décisions du Rav Ovadia. Ses décisions sur la conversion reflètent avant toute chose l’importance de construire une nation à l’époque du rassemblement des exilés. Que sa mémoire soit bénie.”

Né le 23 septembre 1920 à Bagdad en Irak Yossef émigre en terre juive  à l’âge de 4 ans, et étudie à la Yechiva Porat Yossef dans la vielle ville de Jérusalem. Le Grand Rabbin Sépharade Rav Meir Ouziel lui donnera son titre de Rabbin à l’âge de 20 ans.

En 1947, le fondateur de la yeshiva Ahavah VeAchvah au Caire, Rabbi Aharon Choueka, l’invita à enseigner dans son école talmudique. Il se rendit donc en Egypte et présida également le tribunal rabbinique du Caire, à la demande du rabbin Meir Ben-Zion Uziel Hai.

Trois ans plus tard, le Rav retourne en Israël pour étudier dans le midrash Bnei Zion, dirigé par le Rav Tsvi Pessa’h Frank. Il siégea au tribunal rabbinique de Petah Tikva où il connut un grand succès en raison de sa connaissance de la halakha. Entre 1958 et 1965, le rabbin Yosef a également servi comme juge rabbinique à Jérusalem. Il a ensuite été nommé à la Cour d’appel suprême rabbinique à Jérusalem, devenant ainsi le rabbin séfarade en chef de Tel Aviv en 1968. Il occupera ce poste jusqu’en 1973, date à laquelle il fut élu rabbin séfarade d’Israël en remplacement de Rabbi Its’hak Nissim.

En 1951, il publia son livre sur les lois de Pessah intitulé ‘Hazon Ovadia, qui rencontra un franc succès et reçut l’approbation d’un grand nombre de Gdolim, y compris les deux grands rabbins d’Israël à ce moment-là : le Rav Meir Ben -Zion Uziel Hai et le Rav Yitzhak Halevy Herzog. Deux ans plus tard, il fonde la Yeshiva Or HaTorah pour les étudiants séfarades doués. Elle fut la première de nombreuses autres yeshivot que le Rav créa pour faciliter l’étude de la Torah aux Juifs séfarades.
En 1970, le Rav Ovadia Yossef reçut le Prix Israël des livres de Torah, après la publication de 5 volumes de son œuvre maîtresse Yabia Omer.
En 1983, le Rav Ovadia Yossef termina son mandat de Grand Rabbin d’Israël. L’année suivante il créa et présida le Conseil des Sages de la Torah qui a conduit à la création du parti Shass.

Le Rav Ovadia Yossef a écrit de nombreux ouvrages et en particulier deux Responsa : Yéh’avé Daat,Yabiya Omer et hazon ovadia. Symbole de l’émancipation du judaïsme orthodoxe séfarade, son autorité rayonne chez de très nombreux juifs en Israël comme en Diaspora.

Certaines des prises de position de Rav Ovadia Yossef ont considérablement influencé la vie politique israélienne. Il déclara en 1973 : «Je suis arrivé à la conclusion que les Falashas sont des descendants d’une tribu d’Israël… et j’ai décidé qu’à mon avis les Falashas sont juifs». En confirmant la judéité des Juifs d’Ethiopie, il amorça les célèbres opérations de sauvetage des années 1980 et le gouvernement israélien autorisa officiellement l’émigration des Juifs éthiopiens.

Chez ses partisans, le Rav Ovadia Yossef est réputé pour sa mémoire phénoménale et sa connaissance de toutes les sources de lahalakha à travers les siècles. Pour beaucoup de Sépharades religieux, en Israël et dans le monde, le rav Yossef a donc des facultés extraordinaires, qui donnent un poids important à ses décisions rabbiniques. Dans celles-ci, le Rav cite parfois des centaines d’ouvrages de halakha pour appuyer sa position.

 Trois Rav seraient susceptibles de lui succéder: le Rav Itzhak Yossef, le fils du Rav Ovadia Yossef; le Rav Shlomo Amar,  l’ancien Grand-Rabbin séfarade d’Israel; et enfin le Rav Shalom Cohen (Shass) qui avait, il y a quelques mois, qualifié d’ »Hamalek » ceux qui avaient voté pour le parti de Bennett, Habayit Hayehoudi.

Rav Ovadia Yossef, qu’HM repose son âme. Que son mérite nous protège.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*