| More

Le pape, qui recevait pour la première fois ce jeudi, ce jeudi 10 mai 2012, au Vatican une délégation du Congrès juif latino-américain (LAJC) conduite par son président Jack Terpins, s’est félicité qu’à la méfiance entre Juifs et chrétiens aient succédé l’amitié et le partenariat « pour faire face aux crises ».

Benoît XVI a rappelé l’importance de ce dialogue dans un monde « toujours plus menacé par la perte des valeurs spirituelles et morales, seules capables de garantir la dignité de la personne et la paix durable ».

Pour sa part, le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder, lui aussi présent à l’audience, a souligné que « les efforts énormes » déployés par Benoît XVI et Jean Paul II, pour améliorer les relations « ont été payants ».

Les Catholiques et les juifs se sont rassemblés ensuite à l’extérieur du Colisée à Rome en une veillée aux chandelles pour dénoncer les attaques contre les chrétiens dans le monde, notamment dans les pays du Moyen-Orient islamique.

Malgré toutes les menaces qui présent sur eux, les juifs manifestent encore une fois leur solidarité avec leur frères chrétiens frappés par des persécutions dans les pays musulmans.

La situation des chrétiens est particulièrement dure dans les pays musulmans où elle ne cesse d’ailleurs de se dégrader.

“Christian Solidarity International” a émis déjà un avertissement de génocide des minorités religieuses au Moyen-Orient islamique, et appelé le président américain Barak Obama à faire de leur sécurité une priorité absolue alors que les États-Unis continuent de soutenir les soulèvements du Printemps arabe.

Le Dr John Eibner, Président de Christian Solidarity International, a déclaré récemment que : « Les conditions d’un génocide des communautés non musulmanes existent à des degrés divers dans toute la région s’étendant du Pakistan au Maroc. La crise de la survie des communautés non musulmanes est particulièrement aigue en Irak, en Syrie, en Egypte, au Soudan, dans les territoires palestiniens, en Iran et au Pakistan. »

Les chrétiens de Syrie craignent surtout l’arrivée au pouvoir d’un régime islamiste fanatique. Ils ont peur de devenir des citoyens de seconde zone, des “dhimmis”, quand ils entendent les opposants au régime de Bachar al-Assad parler d’instaurer la “Sharia” ( la loi islamique).

“Christian Concern International” a également publié une liste des « Critères universels d’un génocide » sur son site Internet. Une lecture de la liste, même en survol, révèle que plusieurs de ces critères sont rencontrés dans un certain nombre de pays du Moyen-Orient islamique.

Près de 3000 chrétiens sont en prison en Érythrée, détenus sans procès dans des conditions effroyables, dans la souffrance des menaces et des coups. Une femme chrétienne est morte récemment, après avoir été enfermée deux ans dans un container, à cause de sa foi.

Pendant ce temps les dirigeants occidentaux se montrent toujours plus complaisants à l’égard des revendications musulmanes en Europe.

S’exprimant le 5 mars dernier devant le Conseil des droits de l’homme, à l’ONU, Mgr Silvano Maria Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège, a réitéré la position de l’Eglise catholique sur la liberté religieuse. Rappelant qu’environ 70 % de la population mondiale vit dans des pays restreignant les croyances et pratiques religieuses, il a affirmé que de ces restrictions touchent environ 2,2 milliards d’hommes. Plus précisément, “les attaques contre les chrétiens en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie se sont accrues de 309 % entre 2003 et 2010”.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*