| More

lnhh

Lotfi Bouchnak un citoyen tunisien, musicien réputé au Maghreb et Machrek, a reçu à Ramallah un passeport de l’Autorité palestinienne pour son sois-disant “dévouement à la cause”.

Le président palestinien Mahmoud Abbas avait accueilli Lotfi Bouchnak, le dimanche 15 décembre 2013, et lui a remis un passeport diplomatique palestinien, “en signe de respect et de reconnaissance envers cet artiste engagé qui a souvent soutenu la cause palestinienne dans ses œuvres artistiques”. C’est ce qu’a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa, en date du 16 décembre 2013.

Le ministre palestinien Mahmoud Khalifa a également reçu le chanteur tunisien et a déclaré à cette occasion : “La Palestine sera toujours honorée par vos visites” (1).

De son côté, M. Bouchnak a déclaré : “La cause palestinienne restera toujours au centre de toutes mes œuvres”. Il a également exprimé “sa fierté d’être considéré comme citoyen palestinien et d’obtenir ce passeport”(2).

Bouchnak a fait aussi l’épisode “main dans la main” avec Mahmoud Abbas lui remettant ce fameux passeport et devient citoyen d’un Etat qui n’existe pas, avec remise d’un faux passeport, par la grâce d’un Président non réélu, faute d’élections, de l’Autorité palestinienne. Un événement largement repris dans les médias arabes, tant est grande la réputation de Lotfi Bouchnak.

Lors de sa visite à Ramallah il a aussi fleurit la tombe de Yasser Arafat, pourtant largement reconnu aujourd’hui comme chef terroriste. Il s’est même incliné elle devant cette même tombe, déposant la couronne lors de ce voyage de propagande en faveur de l’Etat “Palestine” qui n’existe pas encore.

L’Autorité palestinienne qui veut se faire passer pour un Etat, vit pourtant à coups de subsides versées par la communauté internationale,l’Union européenne en tête.

Lotfi Bouchnak était également nommé “personnalité arabe de l’année 2013”, ce que rapporte La Presse de Tunisie en ces termes :

“L’artiste tunisien Lotfi Bouchnak a été choisi première personnalité arabe dans le domaine de la musique pour l’année 2013, par la fondation d’Al Qods des Personnalités Arabes, a déclaré, à l’Agence TAP, Nawel Kotb, directrice du Centre du patrimoine palestinien en Tunisie.

On notera toutefois que toutes ces distinctions et remises de prix, centres culturels palestiniens et autres ont un coût et que ce coût est payé, en partie tout au moins, par les contribuables des pays donateurs qui financent une Autorité palestinienne, par ailleurs corrompue – 78 % des Palestiniens le pensent…-, sans cesse en déficit et qui réclame plus souvent qu’à son tour des rallonges budgétaires..

Quant à l’engagement de l’artiste pour “la cause palestinienne” il se résume parfaitement dans cette photo prise lors d’une visite précédente, en novembre 2012, dans les Territoires palestiniens où on le voit le poing fermé devant une peinture murale géante représentant un jeune Arafat mythique postée sur la page Facebook “Palestine” qu’avait créée Lotfi Bouchnak à cette occasion (3).

lo

Ce passeport est simple torchon qui n’honore pas son porteur. De plus il a été octroyé par un ignoble personnage qui, désireux suivre les traces du Nobel de la Guerre, pardon ! de la Paix (Arafat), ressemble à un Chef de gangs.

En effet, Mahmoud Abbas, alias Abou Mazen, était dans les années 80 un gros trafiquant de drogue avec son compère Arafat et contrôlait des labos clandestins au Liban.Pendant les années 1970 et 1980, Yasser Arafat et Mahmoud Abbas ont contrôlé des laboratoires clandestins au Liban, ils ont posé certains des fondements de l’infrastructure actuelle du narco-terrorisme, qui ont dopé les comptes de l’OLP. 

Presque 40 % de l’acquisition d’armes de l’OLP ont été ensuite financé par le trafic d’héroïne, du haschisch ou de la morphine. Une grande partie de l’héroïne consommée aux Etats-Unis et en Europe occidentale dans les années 80 a été fourni par l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et d’autres organisations terroristes, contre des armes soviétiques. En Mars 1988 dans une interview avec “El Paso Times”, Tom Smith, un ancien directeur adjoint des renseignements du FBI, a indiqué que l’OLP au Nicaragua était là pour faciliter une offensive narcoterroriste contre les Etats-Unis.


Souhail Ftouh

(1) Source :http://www.desinfos.com/spip.php?article39113
(2)Source : http://www.businessnews.com.tn/lotfi-bouchnak-fier-de-recevoir-le-passeport-diplomatique-palestinien,520,42911,3
(3) Source : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.389200152508.170009.55882997508&type=3

Leave a Reply

*