| More

Le pape Benoît XVI a invité cette semaine les enfants à « apporter la paix partout », pour le dernier dimanche du mois de la paix.

Dans le cadre de la Journée internationale d’intercession pour la paix en Terre Sainte, le pape a invoqué « le don de la paix pour cette Terre bénie de Dieu ».

Benoît XVI dans son discours a fait un tour d’horizon sur l’actualité politique internationale. Le Saint Père y a consacré une large partie sur l’actualité au Moyen Orient et la paix en Terre Sainte.

Il s’est dit « en profonde communion avec le Patriarcat latin de Jérusalem et la Custode de la Terre Sainte ». Sur la place Saint-Pierre, parmi les visiteurs, s’agitaient des banderoles jaunes et blanches sur lesquelles était inscrit : « Nous voulons la paix en Terre Sainte ».

Pour lui, « il faut que les responsables de ces deux peuples alestiniens et Israéliens adoptent des décisions courageuses et clairvoyantes en faveur de la paix »

A ce titre, il a salué et manifesté son « plaisir » de voir l’initiative du Royaume de Jordanie de favoriser la relance d’un dialogue entre les deux parties. Et le Saint Père de formuler le vœu que ce dialogue « se poursuive afin que l’on parvienne à une paix durable, qui garantisse le droit des deux peuples à vivre en sécurité dans des États souverains et à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues ». Et à ce propos, Benoît XVI a réitéré son appel à la responsabilité de la communauté internationale.

La paix pour tous, pour un monde glorieux, ne peu venir qu’à travers le moyen orient dont Israël est la vedette menacée par le terrorisme islamique

La difficile mais indispensable réconciliation, qui est la condition première en vue d’un avenir de sécurité commun et d’une cohabitation pacifique, ne pourra devenir réalité que moyennant des efforts renouvelés contre le terrorisme. Il faut faire condamner le terrorisme massacreur de civils, en le dénonçant comme un crime contre l’humanité. La condamnation du terrorisme doit être absolue, universelle et inconditionnelle. Aujourd’hui la majorité non-violente ne fait pas la une des journaux .Pourtant, c’est elle qui contribue le plus à la construction des civilisations.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*