| More


Le Premier ministre Netanyahu dépose une gerbe de fleurs à Yad Vashem

Le lundi 8 avril 2013, Israël marque officiellement Yom HaShoah, jour du souvenir de l’extermination des juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Benjamin Netanyahou et Shimon Peres ont présidé , au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, la cérémonie officielle qui rassemblait de nombreux dirigeants politiques et religieux d’Israël. John Kerry, secrétaire d’Etat américain, a assisté à la cérémonie à Yad Vashem ce matin.

Solennel, “ici, et aujourd’hui, je le promets, il n’y aura jamais une autre Shoah”, le Premier ministre israélien a assuré qu’Israël se défendrait avec ses propres forces pour empêcher que la Shoah ne se reproduise, dénonçant :

La haine contre les Juifs n’a pas disparu mais s’est transformée en une haine meurtrière contre l’État juif. Nous avons tout autour de nous des gens qui luttent pour leur droit de vivre et leurs droits fondamentaux mais certains veulent éteindre notre lumière. L’Iran annonce ouvertement son intention de nous détruire et travaille de toutes ses forces à le réaliser Nous ne laisserons notre destin entre les mains d’autrui, même celles du meilleur de nos amis“.

Faisant allusion aux récents chiffres publiés établissant la population juive d’Israël à plus de six millions de personnes – soit le nombre de victimes de la Shoah – Benjamin Netanyahou a lancé : “C’est notre victoire. C’est notre consolation. C’est notre fierté”.

Pour sa part, le président Shimon Peres a déploré le fait que l’antisémitisme persiste et que la Shoah soit “toujours avec nous”.

Le monde civilisé doit se poser la question : comment en si peu de temps après que les fours crématoires ont été éteints, après le terrible tribut que les puissances alliées ont payé pour mettre un terme au diable nazi, est-il encore possible qu’un leadership, comme celui de l’Iran, nie ouvertement l’Holocauste et menace un pays d’un autre Holocauste ?”, a-t-il interrogé.

“Le peuple juif est une petite nation en nombre, mais grande par l’esprit”, a déclaré Peres. “ Et cet esprit ne peut pas être brûlé dans les fours”.

Lundi matin, tout mouvement s’est arrêté pendant 2 minutes dans les rues et bâtiments du pays, lorsqu’on retenti sirènes, en mémoire des six millions de victimes juives du nazisme.

Israël, un pays tout entier à l’arrêt le jour de Yom HaShoah ( Vidéo du lundi 8 varil 2013, à Tel Aviv)

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*