| More

t4

 

Le Président kényan Uhuru Kenyatta a dit ce mardi, 5 juillet 2015, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au siège du gouvernement à Nairobi :

 

«Je crois fermement qu’il est  important pour nous de réévaluer nos relations avec l’État d’Israël, vu les défis auxquels nous faisons face sur le continent africain ».

 

« Nous pensons que, en tant que continent, nous avons besoin de réengager des relations avec Israël sur des bases plus positives, avec en tête que notre partenariat peut aider le monde à devenir plus sûr », a ajouté le président kényan.

 

Il assuré que « Le Kenya continuera à œuvrer pour qu’Israël puisse regagner sa position d’État observateur à l’Union africaine. Je crois que ce n’est pas bon uniquement pour le Kenya, mais pour l’Afrique toute entière. Pour la paix dans le monde. Pour les partenariats. »

 

Renforcer la coopération entre Israël et l’Afrique est importante pour les deux camps, a expliqué Kenyatta, ajoutant que, même si certains pays du continent entretenaient des relations tendues avec l’État juif, les défis globaux actuels obligeaient l’Afrique à reconsidérer sa position.

 

« Nous pensons que le monde a changé », a continué le président kényan. « Les problèmes mondialisés que nous partageons aujourd’hui ont changé depuis trente ans. Et nous devons être partenaires. Nous devons faire face aux menaces sécuritaires ensemble”.

Le  Premier ministre Benjamin Netanyahu a été accueilli  ce mardi matin,  5 juillet 2016, à Nairobi,  la capitale du Kenya, par le président de la République du Kenya Uhuru Kenyatta  dans le lieu de résidence du Président, la State House( photo).

t2

 

Netanyahu, qui est le Premier chef de gouvernement israélien à visiter le Kenya pendant son mandat, a remercié Kenyatta pour plaider la cause d’Israël et son retour au sein de l’Union, disant que ses mots étaient « très importants ».

 

Netanyahu entame cette visite historique en Afrique, alors qu’aucun dirigeant israélien n’ayant mis le pied sur le continent africain depuis la visite d’Itzhak Rabin en 1994.

 

 

 

 

Il vient y chercher de nouveaux partenaires commerciaux, et, à titre personnel, commémorer les 40 ans de l’Opération Entebbe, où son propre frère Yoni (Yonatan) a trouvé la mort-, mais aussi répondre à la demande sécuritaire exprimée par le Président Kenyan, en début 2016.

 

D’ailleurs au cours de l’année 2015, les services de l’antiterrorisme et des renseignements israéliens ont installé un Centre de Commandement Spécial dans la ville portuaire kenyane de Mombasa afin de diriger les opérations contre les cellules d’Al Qaïda qui gravitent dans l’Est et le Sud du Kenya.

 

Israël a  mis sur pied ce Centre régional de Renseignements militaires contre les Islamistes, pour répondre à la requête de six pays d’Afrique de l’Est (Corne de l’Afrique).

 

L’armée kenyane va aussi bientôt recevoir  des entraînements d’instructeurs militaires israéliens sur les tactiques permettant de mettre Al Shebaab en échec en Somalie ainsi que  des livraisons d’armes israéliennes taillées sur mesure pour le combat antiterroriste.

 

 

Au niveau de la coopération économique et commerciale israélo-kenyane elle  réalisé de grands progrès ces dernières années. Le volume des échanges commerciaux bilatéraux ont dépassé 106,8 millions de dollars en 2015 (…)

 

Les entreprises israéliennes vont consacrer beaucoup d’investissements dans la technologie en matière de TIC (techniques d’information et de communication) et le gouvernement israélien s’est engagé à soutenir la construction cette infrastructure au Kenya.

 

«Le Kenya se distingue par une stabilité remarquable et la communauté internationale lui voue une grande considération pour son rôle à l’échelle régionale et internationale», a noté le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés du Président  kényan.

 

Le Président Uhuru Kenyatta, a pour par sa part affirmé que « son pays attachait une grande importance à ses relations avec Israël et s’est engagé à fournir des efforts conjoints avec la afin de favoriser les relations d’État à État. »

 

Un forum économique a été à une occasion, pour les deux parties, afin de renforcer  de plus belle leurs relations de coopération stratégique.

 

Souhail Ftouh

 

 

Leave a Reply

*