| More

Dan Shechtman

Le  scientifique israélien, Prix Nobel de chimie 2011 pour sa découverte des quasi-cristaux, a affirmé son intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle en Israël.

Ce professeur émérite au Technion, l’Institut de technologie d’Israël à Haïfa, rien ne l’arrête. Il  a en effet dissipé rumeurs et interrogations en confirmant son intention de présenter sa candidature . Si toutefois, « il n’y a pas meilleur candidat que moi », a lancé ce  scientifique qui a été choisi par  l’Académie royale suédoise des sciences.

« Je pense que je peux changer les choses pour améliorer ce pays », a déclaré Shechtman. 

«Je m’y connais dans de nombreux domaines, notamment dans l’éducation, l’enseignement supérieur et l’entrepreneuriat technologique. Mais je pense que je pourrais faire beaucoup plus qu’une position présidentielle. » a t-il ajouté.

«Je veux agir pour le bien des citoyens d’Israël. Il y a beaucoup de choses à faire à ce sujet», a t-il dit.

« Je suis un sioniste qui veut appartient à une génération d’individus solidaires qui répondent aux besoins des autres » a t-il ajouté. 

Schechtman a ajouté que s’il était élu président, il restera politiquement indépendant et se concentrera principalement sur les questions intérieures et moins sur la politique.

« Un président doit chercher des gens qui unit au lieu de diviser » a dit ce titulaire de plusieurs titres de récompenses scientifique.

Le Prix Nobel a félicité Shimon Peres pour son travail. Cependant, il a dit qu’en tant que président, il ne sera pas le «double» de Peres.

 «Je suis comme je suis,» dit-il. Le successeur de Peres sera probablement le dixième président d’Israël,  élu par la Knesset (Parlement) à la fin Avril 2014.

Shechtman, né en janvier 1941, a fondamentalement modifié la conception d’un solide par les chimistes, appelée “quasi-cristal” (1).
A part son Prix Nobel de chimie 2011, il a reçu aussi plusieurs autres récompenses comme le Prix du 25e anniversaire de l’European Materials Research Society (E-MRS) en 2008, le  Prix EMET en chimie 2002, Prix  Muriel & David Jacknow Technion Award pour l’Excellence en Éducation en 2000, Prix Gregori Aminoff de l’Académie royale des sciences de Suède en 2000 aussi, Prix Wolf en physique en 1999,  le Prix Israël en physique en 1998, Prix Weizmann Science 1993, le  Rothschild Prize en ingénierie en 1990, Prix New England Academic Award du Technion de Haïfa en 1988, le Prix international pour les nouveaux matériaux de l’American Physical Society en 1988 et  Physics Award du Friedenberg Fund for the Advancement of Science and Education en 1986.

Souhail Ftouh

(1) Dan Shechtman  explique ci-dessous sa découverte (en anglais):

Leave a Reply

*